Crème hydratante Climbskin : un test à fleur de peau !

climbskin-crème-hydratante-escalade
Climbskin est une petite marque espagnole, qui propose une crème hydratante spécifiquement dédiée aux grimpeurs. C’est celle qu’utilisent Chris Sharma et Ramon Julian Puigblanque pour assouplir la peau de leurs petits boudins, entre deux séances de varappe. Dire que tout le power de ces icônes hispano-américaines réside dans l’utilisation de cette crème serait mentir. Mais l’intérêt qu’ils portent à ce produit a attiré l’attention de La Fabrique verticale. Nous nous sommes donc procurés un pot de Climbskin, histoire de tester !

Fabriquée à partir d’ingrédients naturels, Climbskin est destinée à aider le grimpeur à lutter contre les agressions que subit sa peau au cours de sa pratique. Petites coupures, ampoules, usure de la pulpe : les micro-blessures de l’épiderme ne manquent pas en escalade, surtout sur le rocher. Et les grimpeurs, jamais en reste pour décrire leurs mésaventures, convoquent immédiatement un vocabulaire des plus imagés : steaks, chiquettes, broutage en règle… Plutôt drôle !

Mais quand on est devant cette petite boutique des horreurs, il est clair que seule une journée de repos peut sauver la mise ! Et peut-être aussi une bonne crème hydratante… Oui, mais quelle crème ? Pas facile de choisir, il y en a pléthore. Ce qui est sûr, c’est qu’elle doit à la fois hydrater, régénérer l’épiderme en profondeur, calmer la douleur liée aux petites plaies et aider à cicatriser. Et si elle est de surcroît facile à appliquer, pas trop grasse, ni trop onéreuse, ce ne sera pas plus mal !

climbskin-crème-hydratante-escalade

Quid de Climbskin ?

Contrairement aux crèmes hydratantes qu’on utilise habituellement à La Fabrique verticale, Climbskin est conditionnée non pas en tube, mais dans une petite boite en plastique bien sympathique, avec film protecteur et couvercle à visser. On retiendra ses faibles dimensions (5cm x 5 cm x 3,5 cm), son poids plume (69g), avec à l’arrivée une belle compacité ! Du coup, c’est assez pratique pour l’emporter dans le sac, quand on va dehors.

Pas de risque de voir le contenu du tube s’épancher dans le sac et napper le matos… Et ça tombe bien, parce que la crème Climbskin s’avère parfaite pour une utilisation avant et même pendant les séances d’escalade. C’est même un des aspects qui nous a le plus surpris. Elle n’est pas grasse et pénètre très vite dans la peau. On peut en mettre entre deux essais quand on commence à être un peu brouté. Et sauver ainsi sa séance.

escalade-soigner-peau-climbskin

Composition

Climbskin n’est pas une cire mais une émulsion oléo-aqueuse. Raison pour laquelle elle pénètre en moins de 5 minutes et ne laisse aucun résidu graisseux sur les doigts. Cette composition permet en outre d’incorporer des ingrédients hydrosolubles, comme la teinture de benjoin ou la silice, qui aident à réguler la transpiration. Idéal pour une utilisation pendant l’escalade !

Mais nous étions également curieux de savoir si la crème était efficace pour la régénération de l’épiderme après l’escalade. Et rien de tel pour tester tout cela qu’une bonne séance de grimpe bien broutante ! Ainsi, après nous être consciencieusement ruiné la peau des doigts sur le rocher corse, nous nous sommes appliqués de la Climbskin, le soir, pour étudier ses effets souverains.

Pouvoir hydratant, régénérant et cicatrisant

Climbskin comporte 8 ingrédients principaux, entièrement naturels : Sang de Dragon, Teinture de Benjoin, Centella Asiatica, Beurre de Karité, Achillée Millefeuille, Argousier, Aloe Vera et Rose musquée. Elle ne contient ni colorants, ni arômes artificiels. Elle n’est pas testée sur des animaux. Et l’entreprise, engagée en faveur de la nature et de l’environnement, reverse 1% de ses ventes à des associations qui promeuvent une escalade durable.

climbskin-escalade

Tout ça est bien joli, mais est-ce que ça marche vraiment ? Est-ce que Climbskin permet de grimper plusieurs jours d’affilée ? Aide-t-elle à régénérer la peau entre deux séances ? Eh bien, plutôt bien, oui ! Comme Climbskin n’est pas une cire mais une émulsion oléo-aqueuse, plusieurs ingrédients liposolubles et hydrosolubles ont pu être intégrés conjointement à la formule. Ceci lui confère plus d’efficacité. C’est surtout remarquable à très court terme, un peu moins sur le long terme, mais ça reste quand même correct. Mention spéciale pour son efficacité sur les steaks !

Si nous connaissions bien certains de ces ingrédients, pour leurs propriétés cicatrisantes (Aloe vera) ou hydratantes (Beurre de Karité), d’autres nous ont laissé perplexes. Comme ce sang de dragon aux consonances quelque peu mystico-marketting… Ignares que nous sommes : renseignements pris, il s’agit en effet d’une substance naturelle, une résine pour être plus précis. Elle est utilisée en médecine chinoise pour cicatriser les blessures et apaiser la douleur !

Si la Climbskin nous a semblé ni plus ni moins efficace que notre crème habituelle. En revanche, son conditionnement pratique et surtout son absorption très rapide nous ont plus que séduits.

Conservation

Une fois le pot ouvert, la crème Climbskin conserve ses propriétés. Nous ne la testons depuis suffisamment longtemps pour vérifier que la durée de 3 ans après ouverture annoncée par le fabricant est conforme à la réalité. Mais nous avons constaté que sa texture dense résiste aux variations de température. Ce qui est pas mal quand on voyage. Évitez tout de même de laisser le pot en plein soleil (juste une question de bon sens). Pour info, le fabricant annonce une fourchette comprise entre -10° et 45°, comme base de son test de stabilité.

Les plus

  • Absorption rapide
  • Bonne efficacité
  • Conditionnement sympa

Les moins

  • L’odeur (bon, on aime ou on n’aime pas 😉 )
  • Le prix par rapport à une crème qu’on trouve en pharmacie

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Ludo dit :

    Bonjour

    Une question … on l’achete ou ? Parce que sur leur site pas moyen d’etre livré en France.
    Merci d’avance

    Ludo

    • Laurence dit :

      Bonjour Ludo,

      On peut acheter Climbskin dans différents points de vente en France :

      – Les magasins du Vieux Campeur
      – Les salles Altissimo en France (10)
      – Le magasin Le Yéti à Montpellier (Jacou)
      – Le magasin Alticoop à Nice
      – La salle « The Roof » à la Rochelle

      Sinon, si vous n’êtes pas proche d’un de ces points de vente, vous pouvez contacter directement le distributeur en France : xxl@xxl-france.com

  2. Big dit :

    Bonjour, après avoir lu avec attention votre article sur CLIMBSKIN, je vais donner un retour qui peut-être utile

    Je suis venu à l’escalade après l’arrêt en sport de combat (Boxe anglaise), ou les mains sont également sollicitées pendant de longues heures dans les gants cuirs et entourées de bandes souvent rugueuses qui sont moyennement agréables.

    J’utilisais du Dexeril que l’on peut trouver en pharmacie très efficace mais on pourrait comparer ça à de l’huile tellement c’est fluide. Egalement très éfficace sur les griffures ou petites ouvertures ne saignants pas. Mais ça laisse les mains collante et au niveau des sensations y a mieux

    Récemment j’ai découvert une crème made in USA qui s’appelle PALMER’S, vous la trouverait dans toutes les bonnes boutiques cosmétiques afro et autres, a base de beurre de cacao, la réparation des mains après une grosse séance de grimpe ma vraiment surprise. A la base cette marque est recommandée pour les femmes enceintes aux US.
    Super hydratation, ne colle vraiment pas,parfum plutôt « cool », le tube est toujours dans mon sac depuis son achat
    . Et en plus le prix n’est pas dans l’excès.
    Je recommande ce super produit faute de trouver la crème CLIMBSKIN.

    Merci de m’avoir lu et super site.
    Sportivement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *