Columnvert, quesaco ?

columnvert
La Fabrique verticale a reçu cet été un curieux colis. Sur le carton était écrit Columnvert et le tout arrivait d’Espagne. À l’intérieur se trouvait un petit coussin, ressemblant un peu à une doudoune miniature rangée dans sa housse. Ou bien était-ce un sac de couchage pour les nains ? Un oreiller pour lutin ? Oui, mais il y avait des sangles, comme pour le porter en bandoulière. Bizarre… Toutes sortes d’hypothèses farfelues écartées, il ne restait plus qu’à trouver l’usage de cet énigmatique Columnvert. Et bien sûr à le tester !

Le mystère Columnvert n’a pas résisté très longtemps. À peine entré dans le premier moteur de recherche venu, le nom est sorti immédiatement. Avec en tête de liste, son site commercial et bien sûr son usage, via les photos de présentation. Columnvert est un coussin cervical, spécialement conçu pour soulager la nuque des grimpeurs. Le problème n’est pas nouveau. En escalade, on passe de longs moments à assurer, la tête basculée en arrière, les cervicales en hyper-extension, pour regarder son partenaire.

columnvert-escalade-coussin-vertebral

Escalade et cervicalgies

À La Fabrique verticale, nous avons déjà évoqué le cas des cervicalgies, lorsque nous avons testé les lunettes prismatiques de la marque Y&Y ou leur version clipsable sur des montures classiques, de vue ou de soleil : les Clip Up. C’est en effet la solution la plus simple et la plus courante aux ankyloses de la nuque. Plus besoin de garder la tête basculée en arrière en permanence lorsqu’on assure. La tête reste en position neutre. Le confort d’assurage est accru et la sécurité aussi. Car on garde plus facilement un contact visuel permanent avec son partenaire.

lunettes-assurage-escalade-y&y-versus-columnvert

La position tête basculée en arrière, maintenue longtemps lors des phases d’assurage, est préjudiciable à l’équilibre postural. Elle a un impact sur toute la colonne vertébrale. Elle peut générer des tensions musculaires, la compression des disques intervertébraux et le pincement des nerfs cervicaux. Aider à diminuer les efforts de la musculature et le stress de la région cervicale est donc une nécessité. Pour prévenir les douleurs et soulager les mécanismes de compression. Oui, mais quel système utiliser ?

L’alternative Columnvert

Le coussin cervical Columnvert, conçu spécialement pour les grimpeurs, apparaît donc comme une alternative possible aux lunettes prismatiques. Certes, il est plus encombrant (17cm x 11 cm) et il est plus lourd (270g). Mais il est aussi moins cher (une petite trentaine d’euros contre une grosse soixantaine pour les lunettes). Et il peut aussi servir d’appui-tête quand on s’allonge à la falaise pour une petite sieste !

columnvert-accessoire-escalade-grimpeurs

Concrètement, à première vue, le columnvert fait bonne impression. Le coussin semble offrir un soutien approprié. Au touché, sa garniture en polypropylène est à la fois ferme et moelleuse. Et avec sa housse lavable, on ne craint pas de le salir en le traînant en falaise. Le système de mise en place, basique, se fait à l’aide d’une sangle. Celle-ci passe à travers le pontet du harnais et sa fonction est de permettre le maintien du coussin en position, derrière la nuque du grimpeur.

columnvert-accesoire-grimpeur-assurage

Columnvert à l’usage

Si le coussin s’installe assez facilement, à l’usage, le maintien fourni laisse un peu à désirer. Certes quand le coussin reste en place, il fait office d’appui-tête. Et la nuque est un peu soulagée. La tête a légèrement moins tendance à basculer en arrière, entraînée par son poids, agissant comme un levier sur les vertèbres. Il faut savoir que la tête pèse près de 5 kg en moyenne. Et lorsqu’elle bascule hors de son axe vertical, elle exerce des tensions importantes sur toute la structure cervicale et la colonne vertébrale.

Seul petit souci, l’oreiller Columnvert a tendance à glisser latéralement. Le système par sangle réglable fonctionne grosso modo. Mais n’empêche pas le coussin de partir d’un côté ou de l’autre. Peut-être qu’un perfectionnement du produit pourrait consister à lui donner la forme d’un haricot (comme les coussins qu’on utilise pour les voyages). Pour permettre une meilleure stabilité de l’ensemble.

columnvert-accessoire-assurage-escalade

De plus le concept même de coussin interroge. Car même lorsqu’il reste en place, le coussin Columnvert n’empêche pas la tête de se positionner en arrière (position qui crée les désagréments décrits précédemment). Et selon la taille du grimpeur et la courbure de sa nuque, l’épaisseur du coussin peut plus ou moins bien convenir. Si l’idée de départ semblait séduisante, à l’usage, vous l’aurez compris, elle ne nous a pas totalement convaincus. Heureusement le produit est détournable et la sieste reste un grand classique en falaise !

columnvert-accessoire-assurage-escalade-coussin-cervical

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *