Grimper dans le froid : profiter de la “collante” (1ère partie)

grimper-froid-escalade-hiver-gerer-onglee
L’hiver est là et avec lui, les séances dans le froid ! Bonne nouvelle : la “collante” est optimale. Les conditions d’adhérence de la peau sur le rocher sont améliorées par les basses températures car on transpire moins. Revers de la médaille : les onglées sont souvent au-rendez-vous. La Fabrique verticale vous donne quelques astuces pour les éviter.

Lorsque nous sommes exposés au froid, notre organisme perd peu à peu de sa chaleur. L’hypothalamus, centre thermorégulateur, active alors des mécanismes de défense : le frisson thermique (aussi appelé “chair de poule”) et la vasoconstriction périphérique (contraction des artérioles proches de la surface cutanée).

Si vous avez déjà grimpé dehors l’hiver, vous avez sans doute déjà vécu ce phénomène de vasoconstriction des extrémités : doigts ou orteils blancs, engourdissement, diminution de la sensibilité digitale, phase de revascularisation très douloureuse. C’est l’onglée. Si ce spasme réactionnel au froid est très classique, il ne favorise pas nos performances.

froid-escalade-gerer-onglee

Nous ne sommes pas tous égaux face au froid (certains souffrent même du Syndrome de Raynaud) mais quelques règles simples permettent de limiter la survenue de l’onglée et de mieux profiter du rocher en hiver :

Veillez à l’hydratation

Une bonne hydratation fluidifie le sang et permet une meilleure circulation. Problème : on a souvent moins soif quand il fait froid. Prévoyez donc un thermos avec une boisson chaude, à emporter aux blocs ou à la falaise. Évitez de préférence le café, en raison de son impact négatif sur la circulation périphérique.

Stop à la compression

Optez pour un habillement adapté, c’est-à-dire chaud, ne gardant pas l’humidité et surtout ne comprimant pas les membres. Attention donc aux chaussures ou aux chaussons trop serrés, aux vêtements “garrotant” les avant-bras, à l’empilement de vêtements trop ajustés… Si par exemple, vous portez des gants de soie sous des gants en cuir pour assurer, prévoyez une taille de battement. En bloc, rhabillez-vous entre les essais, mais optez pour des vêtements qui ne gênent pas les mouvements pendant la grimpe !

grimper-froid-escalade-bloc-onglee

Activez la circulation

Avant de grimper, de grands mouvements de rotation des bras limiteront la survenue de l’onglée. Par la suite, lorsque vous êtes à un repos par exemple, des petites claques répétées sur les cuisses réactiveront votre circulation. Vous pouvez également placer vos mains au contact de zones chaudes du corps (aisselles si vous êtes au sol, nuque si vous grimpez) ou utiliser des chaufferettes dans vos poches et dans votre sac à magnésie. Enfin, si vous n’avez pas pu éviter la survenue de l’onglée, optez pour des massages vigoureux pour favoriser le retour du sang.

Gardez les chaussons au chaud

Il n’y a pas que les doigts qui sont concernés par ce phénomène. Les orteils souffrent aussi l’hiver ! Par conséquent, il est recommandé de quitter les chaussons entre chaque voie/bloc et quand vous assurez/parez, de les placer à l’intérieur de vos vêtements, au plus près du corps, pour les garder au chaud et garantir ainsi la souplesse de la gomme (si vous arrivez au secteur en voiture et que la marche d’approche est limitée, il peut être d’ailleurs intéressant de les préchauffer près des bouches de ventilation !).

froid-hiver-escalade-grimper-cold-climbing-

Veillez à l’hygiène de vie

Tabac, alcool et manque de sommeil ont un effet délétère sur la régulation de la température corporelle. En abaissant la température de la peau, la nicotine provoque des troubles circulatoires. L’alcool, quant à lui, déshydrate et joue sur le système nerveux, favorisant la libération d’hormones impliquées dans la vasoconstriction. Le sommeil, enfin, est réglé par l’hypothalamus, glande qui intervient aussi dans la thermorégulation. Attention, donc, à tous ces paramètres !

Adaptez votre alimentation

Par temps froid, l’organisme dépense plus de calories pour maintenir la température corporelle. Il faut donc adapter son alimentation et augmenter les apports. Certains aliments peuvent en outre améliorer votre circulation sanguine, autant les privilégier ! Chocolat noir, gingembre, graines de tournesol, baies de goji, orange, poivre… À vous de voir ce que vous avez envie de grignoter !

Ça vous a plu ? Retrouvez la 2ème partie, consacrée aux tactiques à adopter par temps froid

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Le Calou dit :

    Une grande partie de notre thermo régulation s’opère au niveau de la nuque et de la tête. Donc: bonnet et/ou capuche!!! Genre « ouech gros!! Bien ou bien?!… ».

  2. Jerome dit :

    Ceci dit, passé la phase très douloureuse de la revascularisation qui ne dure rarement plus de 10 min, on a plus froid aux doigts de la journée 😉

  1. 6 janvier 2015

    […] Ça vous a plu, retrouvez nos conseils pour éviter l’onglée : Grimper dans le froid : comment profiter de la “collante” (1ère partie) […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *