Grossesse, post partum et escalade (1ère partie)

grossesse escalade reprise
L’arrivée d’un enfant est un véritable big bang personnel. Une fois la fatigue des premiers mois passée, l’envie de regrimper peut resurgir. Attention toutefois à ne pas aller trop vite.

Chloé Minoret, Championne d’Europe en 2002 et BE d’escalade, vient de mettre au monde un petit Tom. Elle vous fait part de son expérience.

As-tu grimpé pendant ta grossesse ? Si oui, jusqu’à quel mois ?

Je suis tombée enceinte en septembre 2013 et j’ai continué à grimper jusqu’en février… J’avais des séjours avec des clients à Kalymnos et en Crète. Je n’ai pas ressenti le besoin de m’arrêter tout de suite, j’avais juste un peu la nausée… L’hiver on vit à la Rosière et on grimpe à Tignes. Ce n’était pas très motivant de grimper en salle alors peu à peu, j’ai arrêté. Je pense qu’en falaise, j’aurai grimpé plus longtemps. Par contre, j’ai skié jusqu’à 7 mois.

Quelles précautions te semblent nécessaires ?

Je pense que la moulinette est préférable pendant la grossesse, surtout à partir du 4e mois. Pour ma part, j’ai gardé mon baudrier habituel car je n’avais pas trop de ventre. J’ai juste écouté mon corps et j’ai arrêté le sport au moment où j’ai eu besoin de me poser (et finalement il le fallait car mon ventre a vraiment grossi à partir de ce moment-là).

Concernant la reprise, combien de temps après l’accouchement as-tu pu regrimper ?

J’ai accouché 3 semaines en avance, j’ai eu une césarienne et quelques complications, ce qui n’a pas été évident pour la reprise après la grossesse. De toutes manières, avec les petites nuits du début, l’organisation, etc…, les 2 premiers mois tu restes calme.

Quand as-tu repris et comment ?

J’ai recommencé vers 2 mois, tranquillement pour la cicatrice et les abdos. Au début, juste une demie heure, histoire de retoucher des prises puis assez rapidement j’ai fait des footings verticaux (2x20min)… Heureusement pour moi, mon compagnon m’a construit un mur à la maison, alors c’était facile au niveau de l’organisation avec Tom dans son hamac. Ensuite, on a fait quelques sorties en falaise. Vers 2 mois ½, j’étais encore dans le 7a… À partir de 3 mois, habitant près de Presles, j’ai fait pas mal de grandes voies et finalement c’était bien pour reprendre la condition… Tom a eu 4 mois et je me sens prête à reprendre l’entraînement !

As-tu fait une rééducation périnéale avant de reprendre ?

Non, car j’ai eu une césarienne. Dans mon cas, j’avais juste comme recommandation de ne pas faire de gainages trop vite et de ne pas reprendre avant 3 mois. Oups, ça je n’ai pas respecté !

Quels conseils donnerais-tu aux grimpeuses qui voudraient grimper pendant leur grossesse ?

Je pense qu’il faut surtout s’écouter… et respecter son corps. Je n’ai qu’une expérience de grossesse, je l’ai bien vécue. C’est dur de donner des conseils car chaque cas est différent (prise de poids importante ou pas, période de la grossesse en été ou en hiver, entourage, motivation…). Je pense juste qu’il faut garder une activité physique autant que possible, pour le moral, pour ne pas trop se laisser aller, pour rencontrer du monde car les deux derniers mois sont LONGS…

Lire aussi Grossesse, post partum et escalade (2eme partie) : les conseils d’un praticien

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Estelle dit :

    Ce n’est pas parce qu’on a eu une césarienne qu’il ne faut pas faire de rééducation périnéale. En effet, il n’y a pas que l’accouchement qui fait souffrir le périnée, le poids pendant la grossesse aussi.

  2. Assma dit :

    Je rejoins Estelle : d’une part le poids du bébé lors de la grossesse n’est pas à négliger par rapport aux abdos.

    Mais surtout, mon medecin m’a expliqué que l’impregnation hormonale de la grossesse (avec certaines hormones dosées à parfois plus de 300 ou 1000 fois la dose normale hors grossesse !) modifie les abdominaux pour les relacher.
    De même, les structures du dos et les os en général deviennent plus « détendus » pendant la grossesse. Ce phénomène permet notamment au corps de la femme de se préparer pendant la grossesse (ex: modifications osseuses pour permettre l’elargissement du bassin)

    Ainsi, cela mène à des paradoxes plutôt sympathiques pour les femmes qui ont des problèmes de dos hors-grossesse, comme la scoliose par exemple : fréquemment, leurs douleurs vont être atténuées voire complètement disparaitre.

    Mon osteo m’a confirmé cela quand je lui ai décrit la disparition complète de mes douleurs liées à la scoliose au cours du début de ma grossesse (mois 1 à 5 voire 6, de mémoire)

  1. 27 novembre 2014

    […] de notre dossier consacré à la reprise de l’escalade après une grossesse. Après le témoignage d’une grimpeuse (Chloé Minoret), voici le point de vue d’un praticien, Jocelyn-William Loubriat, Masseur […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.