Progresser en bloc grâce au Parkour

progresser-bloc-parkour-fabrique-verticale
Pratique urbaine très en vogue, le Parkour est un art du déplacement basé sur la notion de franchissement d’obstacles : murs, rambardes, escaliers… Tout y passe ! Plusieurs techniques sont combinées (course, saut, escalade), avec une large place accordée à la quadrupédie et un dynamisme des mouvements souvent impressionnant. Transposé au bloc, l’entraînement pour le Parkour peut s’avérer redoutable. Voici comment.

On a tous en tête les images des Yamakasi et autres traceurs urbains, qui sautent d’immeubles en immeubles, avec une créativité et une adaptation constante. Leurs motivations sont variées. Si au départ, il s’agissait surtout d’atteindre des endroits inaccessibles et d’être efficace en cas de fuite ou de poursuite, aujourd’hui le Parkour est devenu un véritable moyen d’expression, plus ou moins codifié, avec une forte dimension communautaire et une recherche permanente de performance et de spectaculaire.

Parmi les qualités requises : force musculaire des bras et des jambes, endurance locale, explosivité, coordination, souplesse, équilibre et conscience du corps… Ça ne vous rappelle rien ?

parkour-improve-climbing-bouldering-fabrique-verticale

Bloc et Parkour : même combat ?

En quoi le Parkour peut-il nous aider à progresser en bloc ? La question ferait sans doute sourire bien des traceurs qui, de leur côté, se tournent naturellement vers l’escalade pour progresser dans leur discipline. Comme quoi, les grands esprits se rencontrent 😉 Certes, la finalité du bloc et du Parkour n’est pas la même mais de nombreuses passerelles existent entre ces deux activités du point de vue de la gestuelle et de l’entraînement. Même si certains esprits chagrins déploreront toujours l’évolution moderne du bloc en salle, allant même jusqu’à se demander si on a encore affaire à de l’escalade…

Mais c’est un fait. La tendance moderne en terme d’ouverture dans les compétitions de bloc fait aujourd’hui la part belle aux jetés à deux mains, aux run and jump (jetés avec course d’élan sur les tapis) et aux skates (courses latérales sur des volumes). Les bloqueurs qui veulent performer en compétition ont donc tout intérêt à maîtriser ce type de mouvements. Le meilleur entraînement pour le bloc sera toujours le bloc mais l’exploration ou la pratique d’autres activités très acrobatiques, très gymniques, telles que le Parkour, les arts du cirque ou le free-running, peuvent être payantes.

L’équipe de bloc d’Allemagne ne s’y est pas trompée et son entraîneur, Udo Neumann, a été précurseur en la matière en proposant très tôt ce type d’exercices à ses grimpeurs.

parkour-improve-climbing-bouldering-fabrique-verticale

Flow et Parkour

L’un des objectifs principaux des traceurs, c’est d’avoir le flow, c’est-à-dire d’être capable d’enchaîner les figures et les gestes techniques sans temps d’arrêt, sans effort apparent, avec une grande fluidité. En étant complètement confiant et libéré. Cette maîtrise gestuelle, toute en dynamisme et en relâchement, s’obtient avec le temps, quand tombent les barrières psychologiques liées à l’engagement nécessaire à la réalisation des mouvements. Le geste est alors plus efficace, moins coûteux sur un plan énergétique, car effectué dans le bon tempo et dans le bon état d’esprit.

Le parallèle avec le bloc est bien sûr évident et il ne vous aura pas échappé. Outre la dimension physique indéniable et l’intérêt certain à s’entraîner comme les adeptes du Parkour, jouer à franchir des obstacles, avec la même philosophie que les traceurs, peut donc aussi vous faire progresser mentalement, en levant certaines de vos inhibitions. Vous retrouvez votre part instinctive, dans la continuité naturelle des jeux d’enfants que vous faisiez dans la cours de récré, où courir, sauter ou grimper ne suscitait pas d’appréhension particulière !

Pour renouer avec cette période d’insouciance, voici 3 mouvements typiques du Parkour (et quelques unes de leurs variantes) tout à fait propices à vous faire progresser en bloc. Essayez-les ! Vous nous en direz des nouvelles 😉

Pour les débutants : le Running Climb-up & Climb-down

Un des meilleurs exercices pour débuter en Parkour ! Il offre en outre l’avantage d’être un excellent éducatif pour aborder les runs and jump en toute sérénité, car il vous fait gagner en tonicité dans les jambes et vous apprend à régler votre course d’élan. Grâce à la vitesse acquise lors de la course, le rétablissement en haut du muret est facilité. Une bonne manière de progresser en triceps, dans le geste : la transition rêvée entre les pompes et les dips, si vous ne maîtrisez pas encore bien ce mouvement !

Pour les pratiquants avancés : le Cat hang dyno

Cette technique est super intéressante pour développer l’explosivité et la coordination bras-jambes dans les jetés. Départ les deux mains en appui en haut d’une murette, les deux pieds à plat, en adhérence et décalés en hauteur, l’un plus haut que l’autre. De cette position, jetez à deux mains sur une rambarde située au-dessus du rebord de la murette, tout en montant le pied le plus bas en adhérence au dessus de l’autre.

Si l’exercice est un peu difficile à intégrer, commencer par le Cat hang knee drive, qui est un bon éducatif à ce mouvement. Une fois maîtrisé, vous pourrez adjoindre le jeté à deux mains sur rambarde 😉

Pour les experts :  le Climb-up

La base : traction + antépulsion ! Un grand classique du Parkour pour mastériser tous les rétas. Une version plus difficile du Climb Up est le Cat hop to climb-up. On y adjoint un petit saut bien félin en préfatigue 😉 Enjoy !

Pour aller plus loin

En guise de conclusion et pour vous donner un peu d’inspiration, voici une très chouette vidéo réalisée par Yannick Boissenot à la salle Structure : A question of Angle. On y voit Paulo Tavares, un spécialiste du Parkour, se livrer à quelques fantaisies assez impressionnantes et exploiter tout le potentiel de la salle de bloc genevoise 😉

“A Question of Angle” from redpointmovie on Vimeo.

You may also like...

1 Response

  1. Greg debleau says:

    Salut les amis,
    article très intéressant. Sur la TL2B, en février, nous nous étions interrogés sur la place du Parkour en site naturel et sur son avenir dans un premier épisode à lire ici http://www.tl2b.com/2016/02/cest-quoi-le-parkour-et-til-une-place.html

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.