Boreo : le test du nouveau casque Petzl sur La Fabrique verticale

casque-petzl-boreo-test-fabrique-verticale
Chaque année, la technologie des casques d’escalade s’améliore. Plus légers, plus couvrants, plus confortables… Les fabricants font assaut d’innovations pour proposer aux pratiquants des produits qui améliorent leur sécurité. Le Boreo de Petzl s’inscrit bien dans cette tendance. Et après l’avoir vu sur les salons, La Fabrique verticale a eu envie de le tester.

Le Boreo fait partie des nouveaux casques développés par Petzl ces dernières années. En fait, dans un souci de cohérence, Petzl a retravaillé toute sa gamme de casques, en souhaitant aller au-delà des exigences de la norme. On a donc vu sortir des cartons le Boreo, mais aussi une nouvelle mouture du Sirocco (la fameuse mandarine ultra-light en polystyrène, qui s’est vue adjoindre une calotte rigide). Ces casques disposent du nouveau label Top and Side de Petzl.

casque-petzl-meteor-boreo-escalade

Boreo : une construction hybride et innovante

Le Boreo de Petzl se distingue par une construction hybride, qui allie plastique, polypropylène et polystyrène. Le fabricant a associé une coque épaisse en ABS, un calotin en mousse EPP et un calotin en mousse EPS. La coque extérieure dure est bien résistante aux chocs et aux rayures. Elle offre une durabilité optimale, quand on voyage et trimballe son casque. On ne craint pas de l’endommager dans ses bagages en soute si on prend l’avion. Ni dans son sac d’escalade ou d’alpi quand on bourre le matos ! Et il s’avère aussi bien robuste en grande voie.

casque-boreo-petzl-bissone-escalade-grandes-voies-st-guilhem

Comme précisé par le fabricant, la partie intérieure est donc une combinaison de deux matériaux distincts. Du polypropylène expansé (EPP) avec un insert de polystyrène expansé (EPS) dans la couronne, qui fournit l’absorption des chocs, style casque de vélo. Mais contrairement à de nombreux casques à coque et doublure, qui ne sont dotés que d’un matériau en mousse sur le sommet de la tête, l’intérieur du Boreo s’étend jusqu’aux bords pour offrir une protection complète contre les impacts.

construction-casque-boreo-petzl

Enfin, avec cette construction innovante mais aussi un design repensé, qui descend bas et recouvre ainsi mieux la nuque, le Boreo offre plus de protection contre les impacts latéraux et arrière que les modèles qui ne comportent qu’une calotte partielle positionnée sur le haut du casque. On se sent bien en sécurité et bien couvert. Ça donnerait presque envie de chuter la tête en bas ou de grimper dans des couloirs qui parpinent… Bon, on ne l’a pas fait 😉 Mais le rocher un peu péteux de la Bissone était déjà un terrain de jeu pertinent pour le test !

boreo-grimpe en tete

Poids

Le casque Boreo n’est pas le plus léger du marché. Ni d’ailleurs de la gamme Petzl. Le Sirocco, par exemple, plébiscité pour sa construction ultralégère en polystyrène, ne pèse que 170 grammes. Contre 285g pour le Boreo en taille S/M. Et en le pesant sur notre balance de cuisine, nous avons même trouvé 300g, mais peut-être celle-ci n’est-elle pas super bien étalonnée… Cela dit, la différence en définitive reste anecdotique. Dans le sac, ce n’est pas ce qui va peser le plus lourd. Et sur la tête, c’est surtout le confort qui va rentrer en ligne de compte.

boreo-petzl-casque-test-fabrique-verticale-escalade-grimper-grandes-voies

Tailles, confort et réglages

Deux tailles sont proposées, en S/M (tour de tête : 48-58 cm) et en M/L (tour de tête : 53-61 cm). Et elles couvrent un large éventail de grimpeurs, aux melons plus ou moins surdimensionnés ! À l’intérieur du casque, on trouve un tour de tête souple épousant parfaitement la forme du crâne. Il est rétractable pour faciliter le stockage et le transport. Les réglages sont rapides et faciles à effectuer, à deux mains, casque sur la tête. Ils permettent d’ajuster parfaitement le serrage et la hauteur du casque sur la tête, grâce à deux tirettes.

petzl-boreo-sortie de voie

Une fois que tout est réglé, le casque repose fermement sur la tête, sans jamais basculer. J’ai pour ma part particulièrement apprécié les taillants et la latitude de réglage sur le modèle S/M. Ayant un petit tour de tête, j’ai en effet souvent des difficultés à trouver un modèle qui tienne bien place. Même le casque Elia de Petzl, qui est pourtant un modèle femme, avait tendance à flotter. Et je ne parle pas du Sirocco…

La boucle de jugulaire est un simple fermoir en plastique, et non la boucle magnétique que Petzl utilise parfois sur d’autres modèles. Et qui peut avoir tendance à prendre la tête tant qu’on n’en a pas optimisé le fonctionnement. À voir toutefois comment elle se comporte l’hiver, quand on porte des gants… Enfin, la sangle de la jugulaire est fine dans une logique de gain de poids mais elle reste douce et confortable sous le menton. Pas de sensation de cisaillement à déplorer.

casque-boreo-petzl-test

Ventilation

Voilà un point important… Et qui a été particulièrement observé par La Fabrique verticale au cours du test, canicule oblige ! En effet, il était difficile d’échapper à la chaleur cet été. Du coup, lors de nos sorties en grandes voies (en Corse, au Verdon et à La Bissone), nous avons eu l’occasion de grimper avec le Boreo par plus de 30°C. De quoi avoir le cerveau en ébullition !

Alors, évidemment, on trouvera sans difficulté un caque plus respirant sur le marché, à commencer dans la gamme Petzl. Avec par exemple avec le Sirocco ou le Meteor, qui offrent des ouvertures latérales plus généreuses. Mais il faut bien voir que le casque Boreo est un modèle novateur, très couvrant, ce qui est un vrai plus en termes de sécurité. Le revers de la médaille, c’est donc un casque qui peut devenir un tantinet collant, par temps chaud. Rien de dramatique, toutefois.

casque-petzl-verdon-boreo-escalade

En résumé

En définitive, le Boreo de Petzl, c’est un peu le baroudeur de l’étape. Un super casque à tout faire, solide et ultra-polyvalent (escalade, alpinisme, spéléologie, via ferrata, canyoning) ! Robuste et protecteur, le Boreo s’avère confortable et facile à régler. Et surtout il sort du lot grâce à son excellent rapport qualité-prix (de 50 à 60 euros selon les revendeurs, contre près du double pour un Sirocco) !

Son gros point fort : sa construction et un design hyper couvrant sur les côtés et l’arrière, qui permet à la fois de protéger la tête en cas de chutes de pierre, mais aussi lors des chocs latéraux. Alors, certes, ce n’est pas le plus léger ni le plus looké des casques Petzl. Il n’est pas non plus ouf en termes de ventilation. Mais gardez surtout en tête qu’il va au-delà de la norme pour votre sécurité. Et pour ce qui est des aérations, on en reparlera cet hiver 😉

La Fabrique verticale a aimé

  • Sa construction hybride
  • Son excellent rapport qualité/prix
  • Sa robustesse

La Fabrique verticale joue les pinailleuses sur

  • Le poids
  • La ventilation

Où acheter ?

boreo-Approach_Fab-verticale_460x60

Photos Olivier Broussouloux pour La Fabrique Verticale et Coll. Petzl

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.