Comment laver une corde d’escalade ?

how-cleaning-a-climbing-rope
C’est la fin de l’été, votre corde est bien “cracra”, après de bonnes sessions en falaise… Or selon plusieurs fabricants, la saleté peut réduire les performances de votre corde et la faire vieillir prématurément. De plus, hormis ces aspects techniques, une corde sale est tout simplement désagréable à manipuler car elle laisse les mains noires à l’assurage. Alors, comment laver votre corde d’escalade ? La Fabrique verticale fait sa rentrée et vous propose une grande lessive !

Une corde est un produit textile et comme tous les produits textiles, on peut les laver. Ça permet de les débarrasser de la poussière et de la magnésie, qui inévitablement se logent dans les fibres quand vous l’utilisez, que ce soit en falaise ou à la salle, même en la stockant dans une bâche à corde. Partant de là, une question se pose : lavage à la main ou en machine ? Eh bien, les deux, mon Capitaine !

Nettoyage des cordes : à la main ou en machine ?

Pour nettoyer une corde à la main, utilisez une eau à moins de 30° et un détergent non agressif, type savon de Marseille. Vous pouvez faire tremper votre corde dans votre baignoire ou dans une large bassine, une heure environ. Et la frotter doucement au besoin à l’aide d’une brosse à corde spécifique, ou de deux brosses synthétiques placées de part et d’autre de la corde. Puis rincez votre corde, à l’aide de la douche ou en faisant plusieurs bains successifs.

washing-climbing-rope

Pour le lavage en machine, placez votre corde dans une taie d’oreiller ou de traversin, en prenant soin de relier les deux bouts de la corde ensemble, afin d’éviter la formation de nœuds. Là encore, lavez à moins de 30°, en sélectionnant un programme type “lavage délicat”, par exemple pour la soie ou la laine. Pas d’essorage, bien évidemment. La lessive classique doit être évitée mais il existe sur le marché des produits nettoyants spécifiques pour les cordes, qui sont bien adaptés.

En tout état de cause, évitez absolument les nettoyeurs haute pression, type Kärcher, qui risquent d’endommager les fibres de votre corde.

Séchage des cordes

Le séchage se fait à l’air libre, à l’abri des rayons du soleil, car les UV sont nocifs pour le vieillissement des cordes. Comptez 48h au minimum pour un séchage optimal et n’hésitez pas à prolonger l’opération un ou deux jours de plus au besoin. Oubliez le sèche-linge, le micro-onde, le sèche-cheveu ou toute autre idée saugrenue de ce genre. Ils n’accélèreraient pas le processus et endommageraient gravement les fibres textiles de votre corde.

D’une manière générale, évitez toute source de chaleur trop importante à proximité. Sur un plan pratique, vous pouvez tout simplement étendre votre corde à plat, en grandes boucles, bien à l’ombre, par exemple dans un sous-sol, en prenant soin de la retourner régulièrement.

Les cas désespérés

Si votre corde a été stockée ou exposée près d’une batterie de voiture, le nettoyage à la main ou en machine ne changera rien à l’affaire. Vous pouvez lui dire adieu. Des résidus d’acide sulfurique et même des émanations peuvent endommager les fibres textiles, même si on ne voit rien de particulier à l’œil nu. Bref, vous n’avez plus qu’à mettre votre corde au rebut…

Même remarque concernant l’essence, l’huile moteur, l’antigel, le chloroforme, les vernis, les peintures et les produits insecticides… Choisissez donc bien vos lieux de stockage ! Enfin, si votre chat a eu la bonne idée de faire ses besoins sur votre corde façon marquage de territoire, les experts restent divisés sur la question, mais il semblerait que ce type de contamination ne soit pas très bon non plus pour votre corde, bien que ce soit moins nocif que les produits chimiques.

cat-pissing

Un chat bien élevé, qui ne pisse pas sur les cordes !

Un grimpeur américain, qui travaille dans une grosse boite de matos d’escalade, a connu ce genre de mésaventure. Il a lavé sa corde deux fois et s’est ensuite amusé à la tester dans une tour de chute, pour voir ce qu’il en était de la résistance de la corde. Elle a rompu à 95% de la force à laquelle rompt une corde neuve du même modèle. Ceci n’a évidemment pas valeur de test scientifique, car on ne sait pas vraiment ce qu’avait subi la corde auparavant, ni la quantité d’urine ou son degré d’imprégnation dans la corde… Bref, ne prenez pas de risque. En cas de doute, mettez-la au rebut !

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Tøm dit :

    Sinon petite astuce pour le séchage si l’on manque de place : réaliser des noeuds Dufour en série, sans les serrer. Cela permet de réduire considérablement la place que prend la corde, sans pour autant augmenter la proximité des fibres, et donc le temps de séchage.
    De plus, ça peut être un noeud très utile en falaise (rappel sur un seul brin sans relais) donc ça permettra de s’entrainer avant d’en avoir peut-être un jour réellement besoin 😉

  2. Eric dit :

    je ne lave plus mes cordes, j’ai remarqué qu’elles s’usaient plus vite après donc j’en prends soin : sac à corde (propre !), corde détendue (vaché quoi !) après un gros plomb, pas de grigri, la corde qui sort dans le bon sens au relais, déguaines longues pour tirage (force de choc plus basse à la chute) etc…

  3. Serge W dit :

    Pour ceux qui font du canyoning: Faites faire une sortie canyon à votre corde (de préférence un canyon bien aquatique), elle ressort plus propre que jamais 😉

  1. 28 mars 2017

    […] Info de la Fabrique Verticale : « Si votre corde a été stockée ou exposée près d’une batterie de voiture, le […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.