Test escalade : harnais Spider Kid de Simond

test-harnais-enfants-spider-kid-simond-ckeck-go-escalade
Depuis deux ans, nous avons confié plusieurs harnais Spider Kid, mis au point par le fabricant Simond, au club d’escalade I Muntagnoli de Corte. Ce club de grimpe bien sympathique accueille les plus jeunes tous les mercredi. Et il était particulièrement à même de mettre à l’épreuve l’innovation Check and Go. Nous vous transmettons aujourd’hui le retour de cette expérience au long cours.

Chez les tous petits, grimper fait partie des moyens de locomotion naturels. Et pour peu que les prises soient à leur portée, nos chers bambins évoluent très rapidement à la verticale avec une aisance qui peut parfois surprendre. En outre, n’étant pas – encore –sensibles à la notion de risque, ils ne craignent pas de s’élever au dessus du sol et apprécient tout particulièrement de jouer à la balançoire ou faire des tours de manège, suspendus à la corde.

Les fabricants ont bien entendu mis au point des harnais adaptés aux enfants, en tenant compte de leurs caractéristiques morphologiques. C’est le cas, en particulier, de la marque Simond. Mais au passage, avec le Check and Go, elle s’est aussi penchée sur la question de la sécurité. Et sur les moyens de sensibiliser les plus petits aux bons gestes, comme le contrôle du matériel. Ou double check.

test-harnais-enfants-simond-spider-kids-escalade

Check and Go

Le Spider Kid a été développé pour Décathlon par la société Simond. Aux fonctionnalités classiques que l’on est en droit d’attendre de ce type de matériel, s’est ajouté une nouveauté tout à fait originale. Sa fonction est à la fois de conduire les enfants vers plus d’autonomie et d’aider les encadrants. Ce système Check and Go lui a d’ailleurs valu de recevoir en 2015 un Award Décathlon de l’innovation.

Concrètement, le système Check and Go se compose de deux disques superposés de couleurs différentes, placés au dos du harnais. Le disque supérieur est de couleur rouge. On peut le rabattre partiellement ce qui laisse alors apparaître, à la place, un disque vert.

test-harnais-enfants-spider-kid-simond-ckeck-go-escalade

Sur un plan pratique, l’usage est le suivant. Lorsque les enfants sont au pied du mur et attendent pour grimper, le Check and Go est rouge. Il ne peut être basculé au vert qu’une fois que les enfants ont, respectivement pour le grimeur et l’assureur, correctement réalisé l’encordement et mis en place le système d’assurage.

Le Check and Go est donc la matérialisation du double check indispensable avant de partir dans une voie. Ce double Check est souvent négligé. Pourtant il éviterait s’il était systématisé, de nombreux accidents, y compris chez les adultes. Ce système a au final une double vocation. D’une part, conduire les enfants vers plus d’autonomie en les responsabilisant. Et d’autre part, seconder les adultes qui encadrent, dans leur tâche de surveillance.

Spider Kid : conception

Le Spider Kid est prévu pour des enfants de moins de 30 kg, âgés de 4 à 9 ans. Dans cette période de la croissance, les proportions entre le tronc et les membres inférieurs sont encore différentes de celles observées chez l’adolescent, les jambes grandissant un peu plus vite que le tronc (4 vs. 2 cm/an). Logiquement le harnais est donc de type complet, avec un point d’encordement haut afin d’éviter tout retournement lors de la chute.

Ce point d’encordement est unique, afin d’éviter au maximum les confusions lors de la réalisation du nœud. Le harnais dispose de deux boucles de réglage pour les bretelles et les cuisses sont préformées. À noter que pour les enfants un peu plus grands, Simond propose le Easy Junior (pour les enfants de 6 à 12 ans). Ce n’est plus un harnais complet mais un cuissard, comme les adultes !

harnais-enfants-escalade-easy-junior-simond

Enfilage et réglage

Sur la plupart des harnais complets enfant, la phase d’enfilage est parfois un peu ingrate, ne serait-ce que parce qu’il est difficile d’en distinguer les différentes parties au sortir du sac. Le Spider Kid s’en sort bien sur ce plan. Tout d’abord grâce à la présence colorée du Check and Go qui indique l’arrière du harnais, la couleur bien visible (orange) du point d’encordement. Et puis aussi parce que les cuisses se positionnent naturellement bien grâce leur doublage en mousse.

Le réglage de la longueur des bretelles – qui doit être réalisé par un adulte – se fait simplement grâce à deux boucles métalliques. Les bretelles restent ensuite bien en place : c’est un point qui a été apprécié, autant par les enfants que les adultes. Rien de plus énervant que des bretelles qui tombent !

test-escalade-materiel-harnais-enfants-simond

Confort

Les enfants ont évolué seulement en moulinette. Le confort du harnais a été évalué principalement lors des phases d’arrêt et de descente. Par rapport à des harnais plus dépouillés, le fait que les cuisses disposent d’une partie préformée a été relevée. La mousse est suffisamment dense pour répartir le poids sur une surface importance.

Au plan biomécanique, la position du pontet est judicieuse : suspendus à la corde, les enfants se trouvaient naturellement en position semi-assise

Double check

Sur le plan pédagogique, le fait de matérialiser cette étape essentielle qu’est la vérification mutuelle entre assureur et grimpeur au moment du démarrage dans la voie est très intéressant.

Cela peut faciliter la ritualisation du double check et par là son ancrage.

En pratique toutefois, on constate deux choses :

  • Chez les plus petits qui appréhendent l’escalade uniquement comme un jeu, il est assez difficile, dans un cours collectif où les niveaux d’excitation sont souvent élevés, de les sensibiliser à cet aspect.
  • Lorsque l’encadrant « shunte » la réalisation du nœud (encordement par queue de vache et mousquetons de sécurité), afin d’augmenter le rendement, les enfants ne comprennent plus l’utilité du Check and Go.

Hormis ces cas de figure, les enfants, comme Alba et Lucia sur la photo, comprennent très vite l’utilité de ce système et prennent même très au sérieux leurs rôles de vérificateurs !

test-harnais-enfants-spider-kid-simond-ckeck-go-escalade

Pour ce qui concerne les encadrants : avec les jeunes grimpeurs, ils sont en permanence conduits à effectuer des va-et-vient entre des interventions ou vérifications auprès d’une ou l’autre des cordées et une position en arrière du groupe, qui leur offre une vision d’ensemble. Le système Check and go permet ainsi de détecter plus rapidement des oublis éventuels. En bref, c’est un bon outil dans le processus d’apprentissage des règles de sécurité.

Les plus et les moins

À améliorer

  • Sangles un peu raides sur les harnais neufs

Les plus

  • Point d’encordement unique
  • Cuisses préformées
  • Check and Go

En bref

Poids : 340 g
Prix : moins de 30 euros
Où : www.simond.fr

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.