Lecture en escalade : 4 astuces pour faire des croix

grimpe a vue ameliorer lecture escalade exterieur falaise

Suite et fin de notre dossier consacré au à vue et à la lecture, pour améliorer le feeling sur le rocher. Alors, la phase d’observation préalable étant effectuée, il n’y a plus qu’à vous lancer ! Mais là encore, quelques combines pendant l’escalade pourront vous sauver la mise. Explications.

Faites-vous confiance

Premièrement, privilégiez l’escalade automatique, basée sur le jeu, l’aléa et la prise de risque. Regardez tout azimuts, avec une attitude globale d’ouverture, sans vous brider. Car une prise qui n’a pas de magnésie n’a rien d’un interdit. Somme toute, elle peut même s’avérer une intermédiaire salvatrice dans un mouvement retors, si vous n’arrivez pas complétement à réaliser le blocage !

Bref, soyez positif et ayez confiance dans vos intuitions. Partant de ce fait, apprêtez-vous à changer de méthode si ce que vous aviez observé du bas ne correspond pas. Finalement, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !

lecture en escalade grimpe a vue falaise

Explorez la dimension tactile

N’hésitez pas à aller toucher les prises pour vérifier ou infirmer vos hypothèses. En tâtant, on se rend souvent mieux compte. Vous pouvez ainsi déplacer plusieurs fois la même main dans une séquence et “gratter” jusqu’à ce que vous trouviez mieux.

En fait, en falaise, les méthodes sont rarement simplissimes. De fait, dans les à-vue limite où la réussite ne tient qu’à un fil, il faut savoir sortir du schéma classique un déplacement de main/un déplacement de pied.

chong escalade grimpe a vue lecture

Ainsi, toute méthode, peu orthodoxe, même reptatoire, peut s’avérer efficace. En fin de compte, pensez aussi à utiliser les prises dans leur intégralité et le plus longtemps possible. Par exemple un trou peut parfois se reprendre en inversée ou en verticale…

Lecture : Repérez les traits

Aussi, soyez concentré pour bien localiser les points ou les traits de magnésie qui ont pu être faits auparavant par d’autres grimpeurs. Souvent ils indiquent des prises de pied ou de main peu visibles. Par exemple l’arrivée d’un jeté.

Dans un autre ordre d’idées, les traces de magnésie autour des prises peuvent renseigner sur le sens de leur utilisation. Par exemple une marque du pouce main droite ou main gauche sur une inversée.

Lecture en escalade : faites la chasse à la saleté

Enfin, soyez à l’affût de la saleté : toutes les zones noirâtres, les traces de gomme, les zones patinées vous indiqueront très fréquemment les pieds utilisés par les grimpeurs dans la séquence où vous vous situez. Donc si vous n’êtes pas totalement sûr du mouvement à réaliser, que vous ne comprenez pas comment passer, montez le pied là où c’est noirci !

Car dans bien des cas, ça vous donnera la solution au problème. Ou du moins ça vous mettra sur la bonne voie. D’une manière générale, regardez les pieds qui sont à hauteur de vos yeux au fur et à mesure que vous grimpez, vous serez amenés à les utiliser sous peu !

Retrouvez la première partie de ce dossier consacré à la lecture ici, avec les techniques de lecture préalable à la tentative

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.