PPG : le mois d’août est-il le plus propice au foncier ?

ppg plage entrainement escalade

Traditionnellement, beaucoup de grimpeurs consacrent le mois d’août à la PPG. Circuit training, abdos, travail foncier, volume… Ils bouffent des séances et des séances d’escalade et de préparation physique. Cette stratégie est-elle la plus payante ? Le mois d’août est-il le plus propice au foncier ?

À partir du moment où on a des objectifs et où on commence à réfléchir rationnellement à sa programmation, la question de la PPG (préparation physique générale) se pose. Faut-il en prévoir un ou plusieurs blocs ? À quel moment est-ce le plus judicieux d’envisager de la PPG ? Peut-on faire l’impasse sur cette forme d’entrainement et ne jouer que sur le spécifique ?

escalade en falaise human flag

PPG : les questions qui se posent

Bien évidemment, il n’y a pas de réponse tranchée à toutes ces questions. Tout dépend bien sûr du niveau d’expertise du grimpeur, de ses objectifs, du calendrier… Par exemple, dans d’autres sports que l’escalade, la tendance actuelle est de réduire cette phase de préparation. En particulier quand le calendrier des compétitions est très chargé.

De plus en plus, c’est ce qui est envisagé chez les athlètes de l’élite, qui ont déjà beaucoup de volume et l’habitude d’encaisser des charges de travail importantes. La problématique est alors plus de trouver des moments dédiés à la régénération. Et la trêve estivale, le mois d’août notamment, en est souvent un qui s’impose tout naturellement.

prepa physique renforcement plage

En revanche, dans les catégories d’âge plus jeunes, qui n’ont pas encore atteint leur maturité sportive, la PPG reste de mise. D’autant plus que ces jeunes athlètes vont facilement récupérer de ces séances. Et sont moins sujets à la blessure. Ce sera aussi l’occasion, loin des échéances compétitives, d’envisager des apprentissages techniques.

PPG en escalade : pourquoi le mois d’août s’est-il imposé ?

En fait, il y a plusieurs raisons à cela. Tout d’abord, parce que c’est une période où il fait chaud et où de toutes façons, les conditions ne sont guère propices à faire des croix. Partant de là, sachant que tout n’est pas réuni pour les performances extrêmes, pourquoi ne pas dédier cette phase à de la PPG, en mixant volume de pratique en extérieur (si on peut) et circuit training, abdos, footing, vélo, etc…

Ensuite, pour les compétiteurs, c’est potentiellement une période de trêve. Par exemple, peu d’événements sont inscrits au calendrier national. Ce qui permet d’en remettre une bonne couche en termes de préparation, relativement loin des échéances suivantes, afin de rattaquer bien gaillard en septembre.

entrainement escalade ppg alex puccio bloc

Bien sûr pour le très haut-niveau, c’est un peu moins vrai. Car (hors cas particulier de cette année de covid-19, où beaucoup de compétitions ont été annulées et/ou reportées), les grimpeurs qui tournent sur le circuit international enchainent beaucoup de dates en juillet et finissent l’été à Arco.

PPG : qu’est-ce qui change cette année ?

Il ne vous a pas échappé qu’une pandémie a frappé l’humanité cette année… Avec pour conséquence, un confinement de 55 jours au printemps et l’annulation ou le report de beaucoup d’événements cet été. Au début de la crise sanitaire, beaucoup d’entre nous se sont défoulés précisément en faisant de la PPG et/ou de la poutre à outrance !

ppg stefano ghisolfi poutre entrainement escalade

Pour tous ceux qui ont fait un important cycle de ce type, la phase suivante a été consacrée à un retour à la spécificité de la pratique. D’abord en extérieur. Puis en salles quand celles-ci ont rouvert.

Pour les chanceux qui ne se sont pas blessés, cette période de déconfinement a été l’occasion de concrétiser et de faire de belles croix. D’ailleurs, le niveau de force ayant mécaniquement augmenté, les belles performances se sont surtout observées en bloc et dans les voies dures.

Août : les stratégies possibles

En fait, 3 options sont possibles pour les grimpeurs durant le mois d’août. Soit grimper sans se préoccuper d’entrainement et profiter du moment. Soit breaker complètement et partir en vacances. Enfin, une troisième voie est possible. À savoir, faire un mix des deux. Bref, profiter du temps libre dont on dispose l’été pour grimper à l’envie, en fonction de sa motivation, tout en plaçant un bloc de PPG, avec un peu de poutre et de renforcement.

poutre ppg entrainement escalade voyage vacances

Option 1 : grimper

A notre avis, beaucoup de grimpeurs vont opter pour cette option. En effet, la période de confinement du printemps a généré une forme de frustration et un manque de rocher. Par conséquent, c’est fort logiquement que la plupart d’entre nous vont aller grimper en extérieur, sans réfléchir en termes de préparation. Et profiter de leur bon niveau de forme pour concrétiser.

Option 2 : breaker

Après ce qu’on a vécu ce printemps, et quelles que soit les capacités de résilience, on peut avoir envie de partir en vacances. Et de tout oublier. Le mois d’août peut être alors perçu comme une opportunité de se régénérer et de faire une petite coupure dans l’entrainement. D’ailleurs, c’est aussi le choix (forcé) que vont faire tous ceux qui se sont blessés pendant le confinement. Ou pire, au moment du déconfinement…

Option 3 : caler un bloc de PPG

Un mix des deux peut consister à caler un bloc de PPG durant le mois d’août. Sachant qu’en vacances, on a un peu plus de temps pour pratiquer et que cette année, on va partir moins loin. Donc, si la motivation est là, rien n’empêche d’envisager des séances de physique au mois d’août. C’est-à-dire circuit training, footing, vélo, gainage, volume en falaise… Bref, de quoi arriver bien en forme pour la reprise en salle en septembre !

Vous avez besoin de conseils pour votre préparation ? N’hésitez pas à nous contacter pour un programme sur mesure !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.