Test : Ergo Belay de Salewa

donner du mou avec l'ergo belay
Au printemps 2015, la marque Salewa a présenté un nouveau système d’assurage, l’Ergo Belay, marquant ainsi sa volonté de s’investir encore plus dans le domaine de l’escalade. Comment se positionne cet appareil dans la jungle, désormais très dense, des assureurs  ? Quelle est sa cible et surtout, comment se comporte-t-il en situation ? La Fabrique Verticale vous apporte quelques réponses.

Ergo Belay : présentation

Ce système est apparemment de conception très simple : deux plaques en alliage léger en constituent l’enveloppe, réunies entre elles par les axes métalliques qui assureront la résistance lors de l’utilisation ; et puis deux pièces plastiques qui optimisent l’ergonomie lors de la manipulation. L’Ergo Belay appartient à la catégorie des auto-freinant (dénommés le plus souvent autobloquants). C’est sa géométrie qui lui octroie la capacité à assister l’assureur : lors de la chute du grimpeur, la mise en tension de la corde fait basculer l’appareil et provoque automatiquement le coincement de la corde sur le mousqueton de sécurité.

Le modèle de fonctionnement de l’Ergo Belay est bien en phase avec la problématique actuelle pour beaucoup d’entre nous : assurer efficacement son partenaire avec des cordes dont le diamètre ne cesse de diminuer.

L’Ergo Belay à l’usage

L’Ergo Belay est vendu avec son mousqueton de sécurité, ce que nous avons trouvé appréciable, d’autant plus que celui-ci est pourvu d’une barrette anti-retournement qui garantit son positionnement sur le pontet du harnais.

Avec ses dimensions réduites (moins de 10 cm de côté), l’Ergo Belay est adapté à toutes les mains, même les plus petites. Le fabriquant annonce un poids de 170 g pour l’ensemble du dispositif (Ergo Belay + mousqueton) : nos mesures confirment cette valeur (75 gr si l’on pèse l’appareil seul).

poids de l'ergo belay

L’Ergo Belay est conçu pour des cordes allant de 8,6 à 11 mm de diamètre. C’est une plage qui couvre largement l’offre du marché en cordes. Nous verrons plus loin que son fonctionnement est plus aisé avec des cordes assez fines.

Mise en place

L’installation du dispositif est très intuitive. Elle s’apparente à celle des tubes ou plaquettes classiques. Les pictogrammes sont clairs et bien visibles : peu de risques de placer la corde à l’envers.

Un des avantages de l’Ergo Belay est qu’il est impossible de manipuler la corde si elle y est enfilée dans le mauvais sens.

installation corde ergo belay

La dimension des trous prévus pour le mousqueton est quant à elle suffisante et facilite la connexion, même si parfois, lors du transport dans le sac, le mousqueton a tendance à se mettre en travers, ce qui peut agacer un peu.

À l’assurage !

Lorsqu’on assure un grimpeur en moulinette, aucun soucis : on retrouve tout de suite le mouvement habituel, appris dans nos premières séances. Nous avons confié le système à un grimpeur très peu expérimenté qui n’a pas été surpris. Le diamètre du mousqueton est généreux et favorise le coulissement de la corde.

Lors de l’assurage d’un leader, il faut être en capacité de donner du mou parfois très rapidement.

Durant notre test, deux méthodes se sont dégagées en fonction de la situation et/ou du diamètre de la corde :

  • Avec une corde fine, il est très facile de donner du mou en agissant simultanément avec les deux mains : la main du bas « pousse » la corde dans le système, la main du haut « tire » pour donner le mou.

Ergo Belay Salewa-mou-1

Cette méthode fonctionne aussi avec des cordes plus épaisses, à condition de bien remonter la main du bas, de telle sorte que les deux brins de corde soient parallèles : cela évite à l’appareil  de basculer et de bloquer la corde.

assurage avec ergo belay

  • Dans le cas de figure où le geste doit être très rapide, une deuxième solution est possible : le pouce de la main du bas (qui ne quitte pas la corde, mais ne la serre plus), vient se placer sous l’ergot et empêche alors l’appareil d’enclencher le blocage ; on peut donc alors tirer vigoureusement la corde avec la main du haut.

débloquer ergo belay

Lors d’une chute

En cas de chute du grimpeur, l’Ergo Belay se bloque instantanément. Cela est très sécurisant quand on assure en moulinette. Si vous assurez un grimpeur en tête, cela oblige l’assureur, pour dynamiser, à se laisser entraîner en avant et vers le haut (voir vidéo en fin d’article), sous peine de « sécher » son partenaire. C’est très facile lorsque le leader est lourd, beaucoup plus délicat dans le cas contraire (pour ce qui me concerne, lorsque j’assure un grimpeur plus léger que moi, je préfère continuer à utiliser une plaquette classique).

Quoi qu’il en soit, le blocage est très efficace et pour notre part, nous n’avons pas observé de glissement de la corde dans le dispositif, même lorsque la chute ne provoquait qu’une accélération peu marquée.

Déblocage et descente

Qu’il s’agisse de redonner du mou au grimpeur qui repart après une chute, ou bien d’entamer la descente, le geste est identique : il s’agit avec la main du haut (l’autre main tenant bien sûr la corde), de repousser l’Ergo Belay vers l’avant et de le faire basculer. En quelque sorte, on l’empoigne de la même façon que si on tenait la crosse d’un revolver, puis on le pousse en avant et en haut. Cela a pour effet de réduire la pression du mousqueton sur la corde.

Ergo Belay Salewa-descente

Étant donné le petit volume de l’appareil, cette action peut demander un certain tonus si le grimpeur est plus lourd que vous. Néanmoins le déblocage se fait progressivement ce qui, du point de vue de la sécurité, est avantageux.

Dans le cas d’un grimpeur très léger, nous avons constaté la chose suivante : il est très facile de basculer l’Ergo Belay, et même de le « tirer » vers le haut, ce qui rend plus fine la régulation de la vitesse de descente.

Quel programme pour l’Ergo Belay ?

L’Ergo Belay est de conception simple et selon nous, c’est toujours un avantage pour la sécurité. Il est adapté à l’utilisation de cordes même très fines et s’est tout de même révélé facile d’utilisation avec des diamètres entre 9,5 et 10 mm. Son poids léger et faible volume en font un compagnon peu encombrant, ce qui est aussi bien agréable.

Au final, ce système d’assurage, clairement destiné à la pratique en salle et en falaise sportive nous a fait très bonne impression. Il a toute légitimité pour prendre place de manière durable dans un sac de grimpeur.

À améliorer

  • Augmenter très légèrement la taille de l’ergo
  • Rendre le blocage plus progressif pour les grimpeurs légers

Les plus

  • Vendu avec son mousqueton
  • Simplicité de conception
  • Utilisation intuitive

Prix conseillé : 70 €

 

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. sha dit :

    Bonjour,
    J’ai croisé ce nouveau système samedi dernier dans un magasin, votre test tombe bien, merci ! Niveau prix, il était à 57 euros (mousqueton compris).
    Quelles sont les différences avec le Smart de chez Mammut ?

  2. Philippe dit :

    Le principe de fonctionnement est très similaire au click up de climbing technology, qui fonctionne très bien.

    • Olivier dit :

      En effet. Ayant testé le click-up lors de la sortie, il y a quelques années, j’avais toutefois trouvé qu’il était dur à débrayer lorsque le grimpeur pendu au bout de la corde était lourd.

  3. jean-marc dit :

    bonjour, je découvre votre excellent site et cet essai seulement maintenant. Ayant un clip up je trouve qu’il se bloque un peu facilement en tête avec les grosses cordes des SAE. L’ERGO serait il mieux de ce coté surtout si c’est mon fils de quelques … kg de moins qui m’assure

    • Olivier dit :

      Bonjour Jean-Marc
      L’ouverture de l’Ergo est assez large et il est aisé de donner du mou avec cet appareil. Difficile toutefois de comparer avec le click-up, que je n’ai pas utilisé depuis très longtemps. Pour rebondir sur la problématique de la différence de poids, nous avons pu voir à Ispo un système présenté par Edelrid, le Ohm qui a pour fonction d’absorber une partie de l’énergie du grimpeur et donc de réduire la sollicitation sur l’assureur lorsque celui-ci est beaucoup plus léger que le grimpeur… à suivre

  1. 3 février 2018

    […] clientèle l’usage de systèmes auto-freinants (type Grigri, Smart, Click Up, ATC, Eddy, Matik, Ergo Belay, Jul…), ce qui n’a pas manqué de créer un vif débat sur les réseaux […]

  2. 6 février 2018

    […] clientèle l’usage de systèmes auto-freinants (type Grigri, Smart, Click Up, ATC, Eddy, Matik, Ergo Belay, Jul…). Ce qui n’a pas manqué de créer un vif débat sur les réseaux […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.