Chaussons : 10 questions à poser avant d’acheter ses armes pour l’été

chaussons-escalade
Acheter ses chaussons, vaste dilemme ! Surtout que chaque année, au printemps, de nouvelles armes voient le jour. Et elles sont bien excitantes 😉 Mais avant de céder à la mode et de vous porter sur le modèle dernier cri, il y a quelques questions parfois pas inutiles à se poser. Et à poser au vendeur. La Fabrique verticale fait le point avec vous !

C’est bientôt l’été. Et vos chaussons arrivent en bout de course… Certes, il n’est pas inutile de grimper pieds nus, ça améliore les sensations ! Mais une bonne paire de chaussons va s’avérer tout de même nécessaire. Et pour ne pas se tromper, voici les 10 questions à se poser à l’achat ou à poser au vendeur 😉

Depuis combien de temps grimpez-vous ? Et dans quel niveau ?

Votre nombre d’années de pratique et votre niveau actuel va déterminer grandement le type de chaussons sur lesquels vous allez vous porter. Si vous êtes débutants, un modèle peu cambré et peu asymétrique sera sans doute un choix pertinent. Visez tout d’abord le confort ! Si au contraire vous êtes un fort bloqueur ou que vous fréquentez surtout les dévers, que ce soit en falaise ou à la salle, vous aurez besoin d’un modèle très agressif, sensitif, avec un bon talon et de la gomme sur le dessus du pied pour les crochets de pointe. Inutile d’acheter une formule 1 si vous sortez tout juste de l’auto-école…

choisir-chaussons-escalade-test-salle

Que voulez-vous faire avec ces chaussons ?

Dans quel style grimpez-vous habituellement ? En dalle ou dévers ? En salle ou en extérieur ? Faites-vous majoritairement du bloc/de la falaise/des grandes voies/un peu de tout ? À quelle fréquence grimpez-vous (plusieurs fois par semaine ou une fois de temps en temps) ? Toutes ces questions vont orienter le choix de votre chausson.

Car chaque modèle est un peu dédié à un type de pratique préférentiel. C’est ce que l’on nomme le “programme” du chausson. En définitive, il n’y a pas de mauvais chaussons, il y a surtout des modèles peu adaptés à certaines formes de pratique. Un bon vendeur devrait avant tout vous sonder sur ce point ! À l’approche de l’été, il est probable que votre pratique, jusque-là indoor, se porte plus vers l’extérieur…

choisir-chaussons-escalade-quel-modele

Quelle est la forme de votre pied ?

Large ou étroit ? Égyptien ou romain ? Que se passe-t-il dans vos chaussons ? Selon votre pointure et la forme de votre pied, certains modèles vont parfaitement vous convenir et d’autres, pourtant plébiscités, pas du tout ! Un conseil, donc, essayez toujours vos chaussons en magasin ! Ou mieux, profitez des tournées organisées maintenant par la plupart des grandes marques de chaussons dans les salles d’escalade, pour essayer votre prochain modèle. Vous aurez non seulement la possibilité d’essayer plusieurs types de chaussons, d’affiner la pointure, mais en plus de pouvoir grimper quelques voies avec, ce qui est un plus incontestable !

Quelle est ma pointure de ville ?

Toutes les marques n’ont pas la même échelle de pointure, ce qui complique grandement les choses quand il s’agit de choisir la taille de vos chaussons. D’une manière générale, pour avoir de bonnes sensations dans un chausson, on conseille de le prendre bien ajusté. C’est-à-dire assez serré mais ce ne doit pas être une torture non plus !

Essayez toujours le modèle que vous convoitez en magasin. Et veillez à ce que le pied ne vrille pas latéralement dans le chausson. N’hésitez pas à indiquer au vendeur votre pointure de ville, ainsi que ce que vous prenez généralement comme pointure dans une marque donnée. Cela l’aidera à affiner si votre choix se porte sur une autre marque. Attention, l’été, les pieds ont tendance à gonfler, prendre un chausson un peu moins serré peut être un choix pertinent !

Si vous optez pour un chausson souple, vous pourrez le prendre assez serré. Au contraire, si c’est un chausson raide, pour la falaise, prenez-le moins tendu, car il faudra un peu plus de temps pour le faire ! C’est ce que recommande Pietro dal Pra, concepteur chausson chez une grande marque italienne.

choisir-chaussons-escalade

Êtes-vous limité en termes de budget ?

Tout le monde n’a pas la chance d’être rémunéré comme attaché parlementaire… Blague à part, si ce chausson est votre premier achat, la question mérite d’être posée. Gardez en tête que vous allez probablement devoir acheter aussi le reste de l’équipement (harnais, sac à magnésie, mousqueton à vis et appareil d’assurage, si vous grimpez en salle et peut-être même aussi corde et dégaines, si vous souhaitez vous aventurer en falaise, pendant les vacances d’été). D’une manière générale, les ballerines s’avèrent moins chères que les velcros ou les lacets. Mais il existe aussi des entrées de gamme à lacets assez compétitifs.

choisir-chaussons-escalade-ballerine-velcros-lacets

Quel type de gomme ?

Il est important d’avoir une vision claire des différents types de gomme disponibles sur le marché. Une gomme tendre va vous procurer de meilleures sensations et globalement une meilleure adhérence. Mais va aussi s’user plus vite ! Elle sera intéressante si vous faites principalement du bloc, en salle, et de l’escalade en dévers. On la conseille plutôt aux forts grimpeurs et généralement aux grimpeurs légers.

Les débutants (qui n’ont pas encore les orteils, la plante du pied ni les mollets très affûtés pour tirer pleinement partie de ce type de semelle) et les grimpeurs plus grands et plus lourds pourront, de leur côté, s’orienter vers une gomme plus rigide. Celle-ci offrira plus de tenue, surtout sur les petites prises de pied à grattonner, en falaise. Autre avantage, elle sera plus durable dans le temps.

Est-ce que ce chausson va se détendre ?

Selon les matériaux utilisés pour la conception du chausson, le modèle va se détendre plus ou moins, ce qui va déterminer aussi le nombre de pointures en-dessous de votre pointure de ville vous allez prendre. Sachez qu’un modèle en cuir se détendra toujours plus qu’un modèle synthétique. Ou qu’un modèle qui a beaucoup de gomme autour du pied (sur le dessus en particulier, pour les contre-pointes, et autour du talon pour favoriser les crochets de talon).

acheter-chaussons-escalade

Combien de temps faudra-t-il pour les “faire” ?

Selon la rigidité du modèle que vous aurez choisi, il vous faudra plus ou moins longtemps pour faire les chaussons à votre pied. N’hésitez pas à les porter à la maison, un peu tous les jours, en guise de pantoufles, pour les détendre un peu, avant de grimper. Surtout si vous avez pris très petit, ce qui n’est pas forcément toujours une très bonne idée… Surtout l’été avec les pieds qui ont plus tendance à gonfler avec la chaleur…

Puis, une fois que vos pieds se sont un peu habitués aux chaussons, commencez par les mettre dans vos voies d’échauffement. D’une marque à l’autre, le temps pour “faire” un chausson n’est pas le même. D’immédiatement utilisable au sortir du carton à quelques dizaines de longueurs d’échauffement, c’est très variable ! L’idéal c’est bien sûr de ne pas attendre que sa paire précédente soit en bout de course pour commencer à “faire” sa nouvelle.

Avec quels chaussons grimpez-vous actuellement et qu’est-ce qui vous pousse à changer (à part l’usure) ?

Si l’achat de ce nouveau chausson n’est pas un premier achat, vous avez déjà en tête quelques éléments. Vous pourrez comparer au niveau confort, tenue de pied, sensations, par rapport à votre modèle actuel. Là encore, si vous avez la possibilité de participer à un Test Tour en salle, c’est le top. Vous pourrez ainsi essayer le nouveau modèle que vous convoitez en action et juger sur pièces !

acheter-chaussons-escalade-salle-grimper

Combien de temps vont-ils tenir le choc, avant un ressemelage ?

En définitive, ça va dépendre bien sûr du type de gomme dont est pourvue leur semelle (souple ou rigide). Mais surtout de ce que vous leur faites subir. Si vous n’enlevez pas vos chaussons entre les voies, que vous marchez avec au pied de la falaise et ne les essuyez jamais avant de grimper, il est bien évident que leur durée de vie va s’en trouver passablement amoindrie. Le type de rocher que vous fréquentez va aussi avoir un impact sur leur durée de vie, tout comme votre propension à transpirer des pieds, ce qui l’été n’est pas rare…

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 8 juin 2018

    […] n’est pas si simple. La Fabrique verticale vous avait d’ailleurs déjà orienté sur les 10 questions à se poser avant d’acheter. D’abord parce qu’il y a pléthore de modèles sur le marché. Et sans cesse de nouveaux […]

  2. 21 septembre 2018

    […] Tout d’abord, Chaussons : 10 questions à poser avant d’acheter ses chaussons Cliquez ici […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.