Alban Levier : comment gérer la blessure

Alban Levier vient de remporter sa première victoire en Coupe du Monde de bloc, fin mai, à Toronto. Malheureusement, lors de l’étape suivante, à Vail, il s’est fait une entorse du genou, avec atteinte du ligament latéral externe. Comment gérer au mieux cette situation ? La suite de la saison est-elle compromise ? La Fabrique Verticale a pris des nouvelles d’un des bloqueurs français les plus prometteurs.

Comment est arrivée ta blessure ?

Je me suis blessé en grimpant pendant les qualifications de Vail, en mettant un talon droit bien ouvert, très haut. Et en passant dessus, le genou a fait “Clac !”. Je suis assez souple du bassin mais malheureusement mes genoux ne suivent pas.

Y-a-t il eu des signes avant-coureurs ?

À Toronto, j’ai grimpé avec une petite déchirure au biceps fémoral de la cuisse droite. Et après Toronto‚ lors d’une séance aux US je me suis fait une légère entorse au poignet gauche. Malheureusement je pense que tout est lié. Au-delà du fait qu’après la victoire, j’en voulais encore plus‚ mon organisme a sûrement compensé ses blessures provoquant des répercutions ailleurs.

J’ai mis ce talon parce que la méthode initiale du bloc était un griffé de pied droit qui me faisait mal à la cuisse. Et en le posant mon poignet était bien sollicité. Je pense que, inconsciemment, j’ai compensé en tirant plus fort que d’habitude sur le talon.

Avec le recul est-ce qu’il y a des choses que tu ferais différemment dans les jours qui ont précédé la blessure ?

Après coup‚ je ne pense pas avoir beaucoup à redire sur les jours précédant la blessure. Après plusieurs séances avec le kiné de l’Équipe, une bonne semaine de récupération avec une seule séance de grimpe‚ je pensais avoir optimisé cet aspect. La blessure n’est jamais un hasard mais malheureusement elle aurait pu arriver n’importe quand.

Qu’as-tu mis en place au niveau entraînement pour t’adapter à cette situation ?

Afin de gérer au mieux la suite de la saison‚ j’ai fait de multiples examens pour bien cerner le problème. Je porte actuellement une genouillère et je fais des traitements par le froid. Je m’applique aussi davantage sur mon alimentation (protéines‚ fibres…). Le plus important à mes yeux c’est de ne pas avoir peur pour la suite. Si je me méfie, ça traînera. Je suis donc persuadé de mon bon rétablissement et j’essaierai de faire au mieux pour les prochaines étapes.

Mes entraînements actuels se font en moulinette, même pour le bloc, afin d’éviter la chute et sans jambe droite évidemment. Je ne grimpe pas ou très peu‚ juste à l’échauffement. Les séances consistent en des rappels de bras‚ de doigts‚ d’explosivité.

alban-karma

Merci à Alban pour son témoignage et bon courage pour la suite de la saison !

Rendez-vous sur le site de l’ifsc pour suivre la prochaine étape de la saison en streaming, les 20 et 21 juin en Chine

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Jerome dit :

    Moi y en a pas avoir bien compris : Alban sera en Chine le week-end prochain ? ou il doit encore se reposer avant de reprendre la compét ?

  1. 20 septembre 2017

    […] trouvé un site sur l’escalade qui explique qu’Alban Levier a remporté la Coupe du Monde de bloc à Toronto en 2015. Le bloc, c’est de l’escalade sans corde comme sur la vidéo que je suis en train de vérifier. […]

  2. 25 septembre 2017

    […] trouvé un site sur l’escalade qui explique qu’Alban Levier a remporté la Coupe du Monde de bloc à Toronto en 2015. Le bloc, c’est de l’escalade sans corde comme sur la vidéo que je suis en train de vérifier. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.