Black Diamond lance un camelot C4 #21 pour le offwidth

camelot C4 #21 black diamond

Ce n’est pas parce le covid-19 paralyse la majeure partie de la planète et pousse la communauté grimpante à se confiner qu’il faut cesser de rêver… C’est pourquoi Black Diamond a décidé de frapper un grand coup en lançant un camelot géant, spécial offwidth. Le camelot C4 #21. À tester dès la sortie du confinement

On le sait, en montagne, il faut parfois livrer des batailles démesurées. Comme celle qu’est actuellement en train de livrer l’humanité face à une pandémie qui a pris tout le monde de vitesse… Mais Black Diamond garde espoir et continue à œuvrer pour la sécurité des grimpeurs, en proposant du matériel innovant. Vivement la fin du confinement, qu’on puisse aller le tester !

Conçu pour aider le grimpeur Alex Honnold à se jeter dans les offwidth les plus monstrueux, le camelot C4 #21 complète idéalement la panoplie des fans de fissures. En fait, le Camalot C4 #21 augmente la sécurité d’un cran dans les cheminées difficilement protégeables. En somme dans toutes les fissures offwidth qui barrent l’accès aux grandes voies les plus célèbres de la planète.

alex honnold teste le camelot C4 #21 de Black diamond

Ce nouveau joujou est doté d’un système de maintien innovant. En fait il s’agit d’une barrette de déclenchement qui tient ce méga Camalot rétracté jusqu’à son déploiement. Ainsi le camelot C4 #21 associe des dimensions inédites à un poids raisonnable. En redessinant les cames traditionnelles d’un Camalot, les ingénieurs ont conçu un coinceur permettant non seulement de protéger une longueur en cheminée. Mais aussi d’offrir un poids suffisamment réduit pour être transporté sur un rack. Ou sur le sac.

camelot black diamond

Camelot C4 #21 : conçu pour Alex Honnold

Alex Honnold n’a jamais été un grand adepte des fissures larges. Comme il le dit un peu plus franchement : « L’escalade offwidth, c’est un cauchemar.  » Mais même Honnold doit balancer sa carcasse dans des fissures larges de temps en temps. « Je voulais trouver une façon de grimper un petit peu plus sereinement dans les cheminées et les fissures larges. Heureusement je savais à qui en parler. »

Lorsque Honnold est venu frapper à la porte de Black Diamond en quête d’une solution, les ingénieurs du service R&D ont relevé le défi. « L’espacement et le diamètre des axes représentaient un défi. Tout comme le tube de la tige qui devait être assez rigide pour résister au poids accru de la tête de ce méga coinceur » explique Kolin “KP” Powick, chef produit de la marque. 

ingenieurs R&D Black diamond camelot

En définitive, « cela a pu être réalisé grâce à la modélisation par éléments finis (FEA) ». Également grâce à « l’impression d’échantillons en 3D ainsi qu’à des tests répétés sur le terrain », ajoute-t-il. Bien sûr, c’était bien avant la crise mondiale que nous traversons. Mais le produit est maintenant finalisé. Tout bien pesé, on a beau savoir qu’on ne l’utilisera pas tout de suite, ça reste quand même un bel objet !

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Stéphane dit :

    ne serions nous pas le 1er avril ?

  2. Philippe dit :

    Petit poisson deviendra grand…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.