Booster Scarpa 2020 : la révolution est en marche !

chaussons booster scarpa

Parmi les sorties chaussons en 2020, La Fabrique verticale a eu l’occasion de tester le tout nouveau Booster de Scarpa. Une évolution du Booster S, un célèbre modèle à velcros auquel les designers de la marque transalpine ont souhaité apporter – si tant est que cela fut possible – quelques améliorations. Alors, qu’est-ce qui change sur cette nouvelle version du Booster Scarpa 2020 ?

Un Booster Scarpa 2020 ? Mais pourquoi changer ? Méga souple et terriblement efficace, le Booster S de Scarpa était déjà en soi une formidable machine à faire des croix. Surtout en bloc et dans les profils raides. En effet, le modèle, créé par Heinz Mariacher, était réputé pour faire merveille en dévers, grâce sa construction asymétrique, sa pointe fine et plongeante, sa semelle épousant parfaitement la courbure naturelle du pied.

Pourtant, l’objectif affiché de cette nouvelle version était clair. Aller encore plus loin en combinant précision, performance et confort. C’est pourquoi les designers ont planché sur une série de micro-ajustements. Tout en conservant les qualités du précédent modèle, qui ont en fait le succès ! Et en particularité son bon compromis entre souplesse en adhérence et fermeté sur les petits appuis.

booster scarpa chaussons escalade

Qu’est-ce qui change sur le Booster Scarpa 2020 ?

En bref, le nouveau Booster présente un avant-pied un poil plus large que sur la précédente version. Au contraire, le talon est un peu plus étroit – et sculpté. Par ailleurs, le tenseur du talon a lui aussi été redesigné. De surcroît, la tige est désormais en microfibre céramique, un matériau plus souple, plus fin. C’est ce qu’on voit sur la partie latérale du chausson, ce tissu orange censé résister mieux à l’abrasion.

Enfin, à l’intérieur de la chaussure, Scarpa utilise maintenant de l’Alcantara (un matériau synthétique semblable à du daim, très doux). Autre petit changement, la taille de l’intercalaire à l’avant du pied a été revu à la hausse. Ce qui signifie que le nouveau Booster est annoncé comme légèrement plus rigide que son prédécesseur, pour plus de tenue sur les micro petites prises de pied, en grattonnage.

Donc, c’est un chausson encore plus précis que nous propose de tester la marque italienne, avec une gomme rigide sur le devant, mais très fine, ce qui permet au gros orteil de rester proche de la paroi. Bref, un modèle asymétrique pour le bloc et le dévers, pour la performance et toutes les situations nécessitant finesse et précision.

scarpa chaussons escalade nouveau booster 2020

Le Booster Scarpa 2020 sur le terrain

Partant de là, La Fabrique verticale avait hâte de tester ces petits bijoux en situation. Donc c’est en falaise que nous nous sommes rendus pour procéder à un test terrain des Booster Scarpa 2020. C’était en février, juste avant la crise du coronavirus. À vrai dire, La Fabrique verticale a d’entrée de jeu aimé la sensation de confort ressentie quand on enfile les chaussons. Magique ! Et la prise en main très rapide du modèle.

booster scarpa 2020 chaussons escalade

Somme toute, pas besoin de “faire” les chaussons à son pied. Car le modèle est souple. De plus l’utilisation de matériaux ajourés donne plus d’élasticité au Booster Scarpa 2020. Par conséquent, les sensations sont immédiatement au rendez-vous. On les sort du carton et on grimpe ! En cela, ces chaussons d’escalade sont bien dans la tendance actuelle. Puisque plus personne n’a envie de se martyriser les pieds.

Du reste, le nouveau système de tension du talon participe également à cette impression générale de souplesse et de confort. Il s’agit d’une combinaison de l’ancien tenseur présent sur le Booster S et du DTS system désormais intégré au Furia Air. Ainsi, la bande latérale grise et les perforations sous le dessous du pied permettent à la fois d’assouplir la partie interne du pied et de conserver une bonne rigidité d’ensemble.

escalade en falaise booster scarpa

Le talon du Booster Scarpa 2020 : une vraie réussite !

Plusieurs remarques par rapport au talon. Tout d’abord, il n’est pas douloureux. Ensuite, il est super efficace. Ainsi grâce à l’amélioration de la construction globale du modèle et à l’intégration de ce nouveau tenseur latéral, l’équilibre est parfait. De sorte qu’on ne ressent pas de pression au niveau du tendon d’Achille. Car le pied est judicieusement poussé vers l’avant et le talon bien englobé, sans que ce soit trop radical.

Pour autant, les performances en crochet de talon sont vraiment au rendez-vous ! En fin de compte, la pression est répartie sur une zone plus grande, ce qui accroît le confort. Mais il y a aussi une incrustation en caoutchouc souple (M50) pour une meilleure tenue. En fait, il s’agit d’une petite bande orange en relief, au revêtement très adhérent, qui mord littéralement le rocher.

talon scarpa booster 2020 chausson escalade bloc

Enfin, outre cette partie orange en relief, les designers de chez Scarpa ont intégré une fine zone pourvue de gomme XSGrip2 de Vibram, en 2 mm, à l’extérieur du talon, pour une sensibilité encore plus élevée. Pour toutes ces raisons, le Booster Scarpa dans sa version 2020 s’avère donc une arme de destruction massive pour le bloc et les voies dures, où les talons sont légion.

Booster Scarpa 2020 : quelles sont ses limites ?

À première vue, on serait tenté de dire aucune, tant on a aimé le modèle et les sensations qu’il procure 😉 Pour autant, notre honnêteté intellectuelle nous pousse à modérer notre enthousiasme et à chercher à envisager des situations où le Booster pourraient se trouver, sinon mis en échec, du moins limité.

Pour ce qui a trait au bloc, puisque c’est quand même un des terrains privilégiés du Booster tel que le présente Scarpa, plusieurs choses nous sont apparues. Évidemment, nous ne sommes pas des purs bloqueurs, loin de là. En fait, plutôt des falaisistes de longue date, qui travaillons surtout des voies dures en extérieur, dans le 8b-8c. Et faisons un peu du bloc en salle, à l’entraînement. Ou dehors, à l’occasion.

Mais la fermeture par deux larges velcros sur le dessus (au top pour bien ajuster le chausson à son pied) nous a semblé un peu gênante pour les contre-pointes dans le bloc moderne, quand le pied est très engagé derrière une prise ou une arête. En fin de compte, c’est le seul petit point noir. Mais c’est un peu dommage. Car la large zone en gomme sur le devant du pied était bien pensée et plutôt de nature à favoriser ce type de mouvement.

Booster Scarpa 2020 : quid de la durée de vie ?

En définitive, nous avons d’abord grimpé en extérieur avec les nouveaux Booster de Scarpa. Puis à l’intérieur, confinement oblige. Mais seulement à l’échelle de quelques mois pour le test. Donc il est difficile de porter un jugement péremptoire sur sa durabilité. Pour autant, dans le cadre de notre pratique habituelle, sur notre pan, nous n’avons pas noté d’usure prématurée. Et globalement un bon comportement.

Toutefois, la souplesse du modèle et la gomme utilisée nous inciterait à la prudence si nous devions grimper en salle de bloc plus régulièrement. Car les adhérences sur les volumes et les poses de pied sur les micros visées sur des plaques résinées ont tendance à user très vite les semelles ! Mais toute réflexion faite, ceci est vrai pour toutes les marques de chaussons…

La Fabrique verticale a aimé

  • Le confort
  • La souplesse et la sensibilité
  • La conception du talon

Points perfectibles

  • La largeur des velcros sur le dessus du chausson

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Olivier dit :

    Bonjour, une question, combien de pointures en dessous de votre pointure de ville sur ce Booster ?

    • Laurence dit :

      Bonjour,

      Je les ai pris dans ma pointure de ville, 35 (2,5 UK). C’était pile poil adapté. Ça m’a un peu surpris parce qu’en La Sportiva, je descends beaucoup plus (33, voire 32,5 sur certains modèles). Après, c’est peut-être lié au fait que c’est sur des petites pointures 😉 Olivier, qui a eu l’occasion de tester d’autres modèles Scarpa pour la Fabrique verticale, descend lui d’une pointure et demie. En espérant que ces infos vous permettent d’y voir plus clair. Après, le mieux, ce sera sans doute de les essayer directement.

      • Olivier dit :

        Merci ! Ça confirme ce que j’ai constaté en Scarpa dernièrement, je ne descend pas en dessous d’1,5 pointure sous ma pointure de ville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.