Couper ma corde ? Mais pourquoi ?

corde-usure-sécurité-que-faire
Parmi le matériel composant notre sac d’escalade, la corde, au même titre que les chaussons, fait partie des consommables. Et sa durée de vie varie énormément selon votre type de pratique et le rocher sur lequel vous évoluez. Les premiers signes d’usures ne sont cependant pas forcément synonymes de mise au rebut et il existe un moyen très simple de prolonger sa durée d’utilisation, en la coupant !

Usure de la corde : les causes

Prenons le cas où vous grimpez majoritairement en tête. Vous chutez de temps en temps, un peu plus fréquemment que de coutume si vous travaillez les mouvements d’une voie. Et après ces chutes, vous vous aidez en vous hissant sur la corde pour remonter à la dernière dégaine.

C’est par conséquent la récurrence des frottements sur un mousqueton, soit lors des chutes lorsque votre assureur vous freine, soit lorsque vous remontez « sur la corde », qui va provoquer l’usure.

Il existe bien sûr d’autres causes d’usure, comme un événement exceptionnel tel qu’une chute très longue (plus de 15 mètres), un choc important, un frottement intense et localisé sur un angle rocheux, voire le contact avec un produit corrosif. La conduite à tenir dans ces cas est de mettre la corde hors circuit, directement.

Le diagnostic

Le contrôle du niveau d’usure doit devenir une routine et s’effectue aussi bien visuellement que par la palpation.

Le contrôle visuel est évident et permet de repérer si votre corde a subi une brûlure, si elle peluche ou présente des signes de coupure. Ce lien vous donne des repères sur la gravité des lésions.

Lorsque le peluchage est très important, vous pouvez aussi effectuer un test consistant à « essorer » la corde, c’est-à-dire en la tordant entre vos mains : Si après cette opération, la corde reste déformée, que la gaine s’est déchirée et laisse voire apparaître l’âme de la corde, l’usure est définitive et implique de prendre des mesures (merci Greg Sauget 🙂 ).

torsion-corde-résistance-gaine

test-sécurité-torsion-corde déformation

La palpation (lorsque vous récupérez la corde, la sortez du sac ou la rangez), permet de repérer les déformations ou les modifications au niveau de l’âme de la corde, parfois invisibles. Elle se réalise facilement en faisant passer la corde entre vos doigts, tout en exerçant une légère pression.

corde-escalade-usure-palpation-vérification

Suite à des chutes répétées, vous pouvez aussi réaliser le test du « pli » dans la zone de frottement avec le mousqueton.

test pli - corde-usure

La perte de « tonicité » de la corde à ce point précis est un signe d’usure définitive.

Couper la corde ? Oui mais comment ?

Si vous constatez la présence de lésions définitives sur votre corde, et que celles-ci sont assez proches d’une extrémité – ce qui est le cas le plus fréquent – vous pouvez prolonger la durée de vie de votre brin. Il vous suffit d’un peu de strappal, d’un couteau, d’un briquet ou de super glue :

usure-corde-coupe-escalade

  • Définissez la zone de coupe à quelques centimètres de la lésion définitive et marquez-là avec le strappal
  • Découpez

couteau-découpe-corde-escalade-usure

  • Brûlez le nouveau bout de corde, ou appliquez un peu de super glue afin d’empêcher que cela ne s’effiloche.

cautérisation-coupure-corde-sécurité-escalade

  • Enfin, très important, notez bien la longueur de corde coupée, qui réduit de fait la hauteur maximale des voies que vous pourrez essayer !

Couper c’est bien. Prolonger c’est mieux !

Vous êtes maintenant en mesure de faire face à certaines formes d’usure de votre corde. Cependant, vous rallongerez la durée de vie de celle-ci en appliquant les conseils suivants :

  • Utilisez une corde dont le programme correspond à votre pratique : si vous avez l’habitude de travailler les voies, évitez d’acheter une corde ultra fine et légère et choisissez un modèle plus robuste.
  • Si vous grimpez dans des voies où les dégaines sont en place, vérifiez l’état des mousquetons : quand ceux-ci sont vieux ou usés, remplacez-les par vos propres dégaines.
  • Attention au diamètre des mousquetons constituant les dégaines : plus ceux-ci sont fins (comme sur les dégaines ultra légères), plus le frottement en cas de chute sera générateur d’usure sur la corde.
  • Suite à une chute, après être remonté au niveau de la dernière dégaine, vachez-vous à l’aide d’une dégaine le temps de récupérer : cela reposera votre assureur et laissera à la corde le temps de retrouver ses qualités élastiques.
  • Alternez le bout de la corde utilisé pour vous encorder. Et quand des signes d’usure définitive apparaissent d’un côté, utilisez l’autre bout avant de couper la corde : vous préserverez de la longueur.
  • Achetez votre corde à une longueur un peu supérieure à vos besoins courants : vous pourrez ainsi la recouper, éventuellement plusieurs fois, et prolonger sa durée de vie.
  • Enfin et bien entendu, protégez-là de la poussière et de la terre au moyen d’une bâche.

 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Jerome dit :

    J’osais pas le faire, je vais de ce pas soustraire les premiers mètres de ma corde… merci des conseils Olivier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.