Escalade en exterieur : comment s’entraîner efficacement dehors ?

escalade en exterieur falaise grimper

S’entraîner dehors, c’est possible ? La question mérite d’être posée, dans la mesure où les salles ne vont pas rouvrir immédiatement. À La Fabrique verticale, avec plus de 30 ans d’expérience en escalade, nous pouvons vous affirmer qu’il est tout à fait possible de s’entraîner dehors. Et même de progresser en faisant de l’ escalade en exterieur ! Explications.

Alors, ça y est. Vous avez repris l’ escalade en extérieur. Mais horreur, vous avez chopé de grosses bouteilles… En tout cas, c’est probablement vrai pour ceux qui ne font pas du bloc mais de la voie. De plus, vos sensations étaient vraiment approximatives. Bref, il n’y a pas de miracle. Dès qu’on perd la spécificité de la pratique, même si on gagne du physique, le transfert n’est pas immédiat.

Voici donc quelques stratégies pour tirer pleinement partie de ces journées que vous allez à nouveau pouvoir passer dehors. Évidemment, on ne va pas vous dire qu’il n’est pas pertinent de s’entraîner en salle. En fait, en temps normal, c’est même très efficace. Car vous avez tous les outils sous la main. Et ça prend moins de temps qu’une séance en extérieur.

Mais en ce moment, il n’est pas possible de s’entraîner en salle. Alors, il faut bien s’adapter, si on veut reprendre un peu de volume 😉 Aller dehors, c’est la meilleure façon de s’aérer, au sens propre bien sûr, mais aussi au figuré. Et en ce moment, c’est peu dire qu’on en a tous besoin !

escalade en exterieur grimper en falaise devers

S’entraîner dehors : vive la spécificité !

De toutes façons, si vous souhaitez progresser en falaise, monter dans les cotations, aucune question à se poser. De l’ escalade en exterieur sera toujours plus bénéfique en termes de spécificité qu’un entraînement sur mur. Idem pour le bloc. On améliore ainsi les qualités de lecture et de technique. Car il y a une plus grande complexité quand on évolue sur le rocher.

Vous élargissez votre horizon, vous améliorez vos sensations et pouvez même vous affûter physiquement. Essayez de piocher dans les quelques pistes ci-dessous. Et ça sera sans nul doute plus fun que de jouer les hamsters à la poutre, comme on vient de le faire pendant 55 jours de confinement !

entrainement escalade resistance doigts poutre

Faire du à-vue

Profitez de ces nouvelles journées en falaise pour essayer un maximum de voies à vue. Et engranger des méthodes, des sensations. Améliorer votre lecture. La complexité de l’ escalade en extérieur, quel que soit leur niveau, vous apportera toujours quelque chose dans votre pratique. Variez les styles, les inclinaisons. Diversifiez au maximum ! Habituez votre esprit à s’ouvrir à de nouvelles situations et à s’adapter en permanence, même en état de fatigue.

La désescalade, une forme particulière d’ escalade en extérieur

Pour augmenter votre volume de pratique et axer la séance sur un versant encore plus énergétique, n’hésitez pas à faire les voies en escalade/désescalade, lors de vos premières séances en falaise. Ça peut se faire en tête ou en moulinette. Par exemple, dans des voies de fin d’échauffement. C’est un excellent moyen de progresser.

escalade desescalade en exterieur

D’abord, physiquement, bien sûr. Car il faut tenir la distance. Mais aussi techniquement ensuite. Car on se retrouve souvent dans des positions bizarres à la descente, gainantes ou aléatoires. Par conséquent, la méthode pour effectuer le mouvement n’est pas forcément la même qu’à la montée.

Enfin, mentalement, si vous jouez à ce jeu en tête, en déclippant les points, vous allez devoir gérer vos émotions en état de fatigue. Et là encore, c’est un excellent moyen de s’entraîner.

Escalade en exterieur : place au mental

À cet égard, regrimper dehors va vous faire progresser mentalement. Forcément. Surtout après de longues semaines sans vous confronter au rocher. D’un point de vue affectif, l’ escalade en exterieur demande une plus forte implication. On n’est plus dans l’univers aseptisé de la salle. Encore moins dans celui de l’entrainement à la maison. Il faut parfois s’engager au-dessus du point.

escalade en exterieur chute vol en tete

En fait, en grimpant dehors, vous allez sortir de votre zone de confort et ça, ça vaudra toutes les séances du monde. Donc acceptez ce challenge et entraînez-vous à dépasser vos limites !

Passer une journée de repos à la falaise

Dernière remarque en passant : une journée de repos, passée en falaise, au pied des voies à encourager les copains, n’est jamais du temps perdu. Même si, a priori, il semblerait plus efficace de se reposer complètement. Ou alors de grimper, quitte à être dehors ! De plus, ça nous a tellement manqué pendant le confinement…

Mais en fait, regarder les autres grimper peut être aussi riche d’enseignements. Ainsi, vous pourrez regarder les méthodes qu’ils utilisent dans une voie dure, analyser avec du recul les raisons de leurs échecs ou de leurs réussites ! Activer vos neurones miroirs. De quoi renforcer encore plus votre motivation !

Enfin, autre option, s’il fait beau, que vous voulez sortir, mais que vous êtes trop fatigué pour grimper, mieux vaut une bonne sortie cardio, qui ressource et améliore la caisse générale, qu’une séance d’ escalade en extérieur faite à reculons…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.