My keys to route setting : l’ouverture vue par Jacky Godoffe

jacky-godoffe-tonde-katiyo-ouvreurs-keys-route-setting
On ne présente plus Jacky Godoffe. Grimpeur de longue date et bleausard de talent, Jacky a publié ce printemps un livre intitulé My keys to route setting. Il y évoque son expérience d’ouvreur international et donne des pistes de réflexion à tout ceux que cette forme d’aventure passionne. La Fabrique verticale l’a reçu et lu avec beaucoup d’intérêt !

Vous vous êtes peut-être déjà demandé comment naissaient les blocs ou les voies que vous parcourez à la salle. Qui les crée et dans quel esprit ils sont ouverts. Dans ce livre, Jacky Godoffe partage ce qu’il appelle ses “clés” pour l’ouverture. Clés qu’il a développées au fil des ans, en œuvrant sur les compétitions internationales ou les stages d’entraînement de l’Équipe de France. Plus qu’un ouvrage didactique, My keys to route setting fait la part belle aux expériences et aux anecdotes.

On y trouvera certes des conseils, des tips pratiques pour être plus efficace pour visser des prises ou créer des itinéraires sur un mur. Mais Jacky soulève surtout des questions, sans d’ailleurs jamais apporter de réponses définitives, laissant à chacun le soin de cheminer et de réfléchir à sa propre relation à cette forme de création. D’où vient l’inspiration ? Comment la faire coïncider avec le public visé ? Quelle part peut-on laisser au hasard ?

Autant de questions qui traversent l’esprit, quand on a déjà tenté d’ouvrir. Mais les questions de Jacky vont plus loin. Si bien que son livre peut être bien plus qu’un simple vade mecum à l’usage des ouvreurs en herbe ou expérimentés. Il peut être un support à une réflexion plus globale sur sa propre créativité dans l’existence. Ou tout simplement sur ses propres capacités à se renouveler et inventer. C’est en tout cas comme ça que nous l’avons ressenti à La Fabrique Verticale.

Quelques citations pêle mêle : “Let me ask you : What are you waiting for ? Can you be young again ? Can you make room for some one else in your project ?…”

keys-route-setting-jacky-godoffe

Jacky Godoffe, ouvreur par passion

À travers les histoires évoquées, il décrit de nombreux aspects de l’ouverture de voies ou de blocs. Il révèle ainsi des sources d’inspiration possibles, des errements ou des buts plus ou moins atteints. Le livre est en anglais, pour toucher un plus grand nombre de lecteurs et faciliter les échanges. Car Jacky insiste surtout sur la dimension collective de l’ouverture. Et le nécessaire travail d’équipe. Le projet qui sous-tend ce livre, c’est clairement de se placer sous le signe de la collaboration et de l’inter connexion.

Et on sent bien que Jacky ne cherche pas à résumer sa vie, son œuvre. Mais plutôt à créer quelque chose qui rassemble tous ceux qui travaillent en tant qu’ouvreurs. Et ce à tous les niveaux. Que ce soit à un échelon local, dans un petit club ou dans une salle où il faut renouveler régulièrement les blocs ou les voies ; ou à un niveau international quand il s’agit de créer les itinéraires qui vont départager les meilleurs grimpeurs mondiaux.

Un travail collectif

Au cours des 3 ans consacrées à l’écriture de ce livre, Jacky a collaboré avec de nombreux acteurs influents du moment. Et on retrouve dans l’ouvrage des témoignages d’ouvreurs très actifs sur la scène internationale. Marc Daviet, Reini Fichtinger, Louie Anderson, Adam Pustelnik, Jan Zbranek, Simon Margon, Chris Danielson, Laurent Laporte, Percy Bishton et j’en passe. Chacun apporte sa vision de l’ouverture.

keys-route-setting-jacky-godoffe-tonde-climbing

My keys to route setting est servi par une très belle iconographie, en N&B. Avec des photographies du monde entier, révélant les coulisses de l’ouverture et du monde de la compétition. Soulignons également le graphisme et la belle mise en page dynamique. On la doit à un autre ouvreur très créatif, Tonde Katiyo. Le livre, édité à compte d’auteur, est disponible ici. De la belle ouvrage !

Photos Tonde Katiyo, Sytse van Slooten et Tak Kiori

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Mathieu dit :

    un autre endroit pour l’acheter un sous moins cher pour les licenciés :
    http://www.ffme.fr/boutique/ficheProduit/517.html

  2. Quentin dit :

    Dommage qu’il ne soit que en anglais… surtout pour un personnage français.

    • Ron dit :

      ce serait dommage de réduire l’audience de son livre à cause d’anglophobie ou chauvinisme…

      • Sam dit :

        Commentaire effarant : premièrement il y a beaucoup de locuteurs français dans le monde ! Mais surtout, sortir une version française pour quelqu’un dont la langue maternelle est le français de mon point de vue ça n’a rien de chauvin, c’est logique et – je pense – relativement facile. Cela étendrait même le lectorat potentiel.

        Je suis d’accord, ce n’est pas choquant, mais c’est dommage !
        Tant qu’on continuera de se comporter comme si l’anglais était une évidence, cela le restera et ce peut-être au détriment d’autres langues.

  1. 18 avril 2018

    […] à plusieurs facteurs. Entre autre : la réflexion systématique des ouvreurs à propos de leur pratique ; les échanges ouvreurs-shapers ; l’utilisation quasi systématique de macro-volumes ; […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.