Pourquoi porter des gants à l’assurage ?

porter-gants-assurage
Vous êtes vous déjà brûlé les mains en enrayant une chute ? Avec l’apparition des cordes fines qui, surtout neuves, peuvent glisser dans les dispositifs d’assurage, la bobologie de l’escalade s’enrichit de nouvelles blessures. La Fabrique verticale vous explique pourquoi porter des gants n’est pas forcément un réflexe de chochotte.

“Les gants, c’est pour les chochottes” ? Certains grimpeurs ont parfois des réticences à utiliser des gants à l’assurage, car ils pensent que ça ne sert à rien, que c’est pour les autres. Ils peuvent aussi avoir la perception d’avoir moins de sensations sur la corde et donc moins de contrôle. Cette perception est de l’ordre de l’irrationnel et bien souvent liée au port de gants trop grands, mal ajustés, pas adaptés à la pratique.

Porter des gants (ou des mitaines) à l’assurage est désormais reconnu comme un gage de sécurité

D’une part, parce qu’en cas de mauvais réflexe voire de défaillance du dispositif d’assurage (La Fabrique verticale en a fait la douloureuse expérience il y a quelques années…), vous évitez de vous brûler gravement les mains. D’autre part, parce que dynamiser avec des cordes fines, génère des situations limite, dans lesquelles le port de gants est loin d’être superflu, surtout s’il y a de grosses différences de poids entre les membres de la cordée…

gants-assurage-securite-escalade

3 autres bonnes raisons de porter des gants à l’assurage :

Éviter de se salir les mains

Beaucoup de cordes présentes sur le marché ont des traitements qui laissent les mains noires (et parfois légèrement pégueuses) à l’assurage. Et quand ce n’est pas lié au traitement, c’est tout simplement la poussière emmagasinée dans les fibres qui vous salit les mains. La friction sur le rocher n’est alors pas la meilleure quand vient votre tour de grimper…

Éviter les mauvaises surprises

Quand on tire la corde, il arrive parfois qu’elle tombe dans les taillis. Il se peut alors que des épines de ronce se fichent de manière aléatoire le long de la gaine et surprennent ensuite l’assureur, qui peut lâcher la corde de manière réflexe en se piquant les mains. Les gants limitent ce genre de situation. Ils n’exonèrent bien sûr pas d’inspecter attentivement sa corde quand elle est tombée dans les buissons…

Avoir chaud aux mains

Autre aspect intéressant, mais valable uniquement l’hiver, le port de gants à l’assurage vous permet de garder les doigts chauds entre les voies et donc d’améliorer vos sensations quand c’est à nouveau votre tour de grimper.

assureurs-bercy

Les assureurs lors des Championnats du Monde à Bercy ne s’y trompent pas : ils sont équipés de gants !

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Gall dit :

    Attention ! Tous les gants ne sont adaptés. Éviter la laine et les synthétiques qui sont dangereux à porter, la corde glisse facilement. Comme vu sur la photo, ce sont les gants en cuir qui sont préconisés.

  2. Joss dit :

    Un autre intérêt c’est de pouvoir mieux maîtriser la chute du grimpeur en tête, en l’arrêtant là oú la falaise ne présente pas de danger ( les vires ou les bombés par exemple), cela permet aussi de freiner progressivement le grimpeur lors de sa chute lorsqu’il grimpe en tête. Dans ce cas, le vol est un peu plus long, un peu plus impressionnant, les gants présentent alors une protection pour les mains de l’assureur, mais aussi pour les chevilles, les pieds… plus largement l’intégrité physique du grimpeur. Valable avec un assureur non autobloquant.

  1. 5 octobre 2017

    […] Celle où l’on laisse filer la corde. On la déconseille car il y a trop de risque de brulure (sauf à porter des gants). Et trop de variables à gérer selon la hauteur, le nombre de dégaines, les frottements, etc. […]

  2. 6 février 2018

    […] notices, livres, articles, vidéos, constituent des bonnes bases de données. Mais reste le terrain. Les salles d’escalade […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.