Assurage et escalade : 4 trucs à toujours garder à l’esprit pour la sécurité

assurage-escalade-securité
L’ assurage, en escalade, consiste à avoir la vie de son partenaire entre ses mains. Autant dire qu’il vaut mieux être attentif ! Et comme les piqûres de rappel, en la matière, ne sont jamais superflues, La Fabrique Verticale vous donne les 4 trucs clefs, auxquels il faut toujours penser quand on assure. Petit récapitulatif.

Si vous souhaitez profiter des beaux jours pour retourner en falaise (ou pour sauter le pas si vous avez débuté en salle cet hiver), un petit check up des techniques de sécurité est sans doute important à faire. Car l’ assurage, c’est du sérieux ! Assurage dynamique : êtes-vous au point ?

Double check

Avant toute chose, le point le plus important pour assurer, c’est sans conteste le double check. En bon français, la vérification mutuelle.

Le grimpeur vérifie que :

  • la corde est placée dans le bon sens pour assurer
  • le mousqueton de sécurité qui relie le dispositif d’assurage au pontet du harnais est bien verrouillé
  • son assureur est attentif et prêt à l’assurer
  • un nœud en bout de corde a été fait, pour éviter les mauvaises surprises à la descente
  • son assureur a bien mis en place le dispositif d’assurage

assurage-escalade-corde-technique-securite

L’assureur vérifie que :

  • le grimpeur a fait son nœud
  • le nœud est correctement réalisé et bien serré
  • il comporte un nœud d’arrêt (si c’est un nœud de chaise) ou une longueur de corde suffisante après le nœud (si c’est un nœud en huit)
  • le grimpeur a emporté suffisamment de dégaines pour équiper la voie

Toujours garder contact visuel avec son grimpeur et rester en alerte

Une fois que le grimpeur est dans la voie, l’assureur doit rester bien concentré. Il doit toujours regarder le grimpeur. Et se tenir prêt à enrayer une chute en cas de besoin. Éviter donc de discuter, de penser à autre chose ou de regarder ailleurs. Focus, focus ! Car une seconde d’inattention peut être fatale.

assurage-tete-escalade-technique-securite

Adopter une position propice à l’ assurage

Pour assurer, l’idéal est de se situer pas trop loin du départ de la voie. Dans la phase qui précède le mousquetonnage du premier point, restez dessous, à la parade. Comme en bloc, soyez bien campés sur vos pieds, bras tendus vers le grimpeur, prêt à l’attraper sous les fesses pour accompagner et freiner sa chute en cas de besoin. Attention toutefois à l’absence de crashpad ! La parade pourra limiter les dégâts mais ne fera pas tout dans ces cas-là…

Une fois le premier point mis, et dans la phase critique des deux-trois premiers points de la voie, soyez vigilant et ne donnez que le mou nécessaire. En cas de chute, soyez prêt à ravaler franchement le mou, quitte à “sécher” un peu, pour éviter tout retour au sol. Par la suite, une fois que le grimpeur est plus haut dans la voie, vous pourrez dynamiser la chute de manière plus importante. Il ne s’agit pas pour autant de laisser traîner au sol une grande boucle de mou 😉

technique-escalade-assurer-partenaire-securite-corde-materiel-epi

D’une manière générale, pour assurer, portez des chaussures adaptées. Les tongs, c’est sympa, c’est looké, mais sur un sol inégal (poussiéreux ou caillouteux, tel qu’on le trouve en falaise), vous risquez de déraper, de vous faire mal et peut-être même de lâcher votre partenaire de ce fait. Ceci est d’autant plus vrai s’il y a un gros différentiel de poids entre les deux membres de la cordée.

Enfin, décalez-vous toujours légèrement sur le côté, pour ne pas rester dans l’axe de la voie. En cas de chute de pierre ou de dégaines, en effet, que le grimpeur ferait partir sans avoir le temps de vous prévenir, vous seriez en première ligne.

Toujours garder une main sous le dispositif d’ assurage

Assurer, que soit avec un dispositif de type plaquette ou avec un auto-freinant, nécessite une bonne connaissance de leur utilisation. Si vous ne vous sentez pas au point, allez compléter vos connaissances auprès du BE ou de l’initiateur de votre salle. En tout état de cause, et quel que soit le dispositif utilisé, vous ne devez jamais lâcher la corde avec la main qui est située sous le dispositif !

assurage-escalade-tete-securite

Merci à Beal pour nous a fourni le matériel pour la réalisation de cet article

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. David dit :

    un p’tit casque et des gants et c’est parfait 🙂

  2. Vos conseils sont précieux
    Merci

  1. 19 juillet 2018

    […] votre participation. Et comme une petite piqure de rappel n’est jamais superflue, voici les 4 astuces à toujours garder en tête quand vous assurez […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.