Prise : choisir ses modèles pour enfants ou débutants

prise-escalade-bloc-voies-débutant-progresser
Que vous soyez gestionnaire de club ou prof d’EPS, vous êtes sans doute amené à passer des commandes de prise pour collectivité. Et vous vous demandez peut-être quels modèles choisir. Pour quelles prises opter afin qu’elles soient le plus adapté possible aux enfants ou aux grimpeurs débutants que vous encadrez. La Fabrique verticale fait le point.

Une prise, deux prises, trois prises… Ouvrir pour les débutants n’est pas si simple. Surtout si on souhaite ouvrir des voies ou des blocs intéressants. Il faut que ce soit à la fois abordable, afin que les grimpeurs parviennent en haut. Mais que ce soit aussi susceptible de les faire progresser techniquement. La solution qui consiste à “jeter” des bacs sur le mur et à faire des “échelles”, avec toutes les prises en horizontal, n’est en effet pas souhaitable.

escalade-prise-grimper-vertical

Rapidement, les grimpeurs sont confinés dans une gestuelle super basique, très stéréotypée. Et stagnent techniquement. Ce qui est contre-productif sur un plan pédagogique. En particulier si vous encadrez en milieu scolaire. Car pour amener les grimpeurs à évoluer, à construire un solide bagage gestuel, il faut pouvoir leur proposer des situations diverses. Et des passages qui induisent de nouvelles positions de corps.

prise-escalade-bloc-debutant-salle-mur

On y parvient en réfléchissant un peu et en tournant les prises. En ouvrant avec des inversées par exemple. Ou des verticales, des obliques, des prises de pieds décalées par rapport aux prises de main… Mais comme ces situations sont plus complexes et que les enfants ou les grimpeurs débutants n’ont pas beaucoup de force dans les doigts, on a quand même besoin de préhensions accueillantes !

Les préhensions

Si vous gérez les achats en collectivité ou en milieu scolaire, pas d’hésitation à avoir. Il vous faudra opter pour de la grosse prise que le débutant pourra saisir à pleine main. C’est-à-dire des “bacs”, comme on dit dans le jargon de l’escalade. Mais attention, ces bacs doivent être bien ergonomiques, pas anguleux !

Sous peine de faire mal aux mains et de rebuter les grimpeurs que vous encadrez. Il faut savoir que le débutant a tendance à se crisper, à trop serrer les prises. Il faut donc lui offrir des préhensions pas trop hard core, sous peine de le dégoûter rapidement 😉 Dans le cadre d’un achat pour une collectivité, votre choix va donc se porter sur des préhensions douces, bien arrondies, faciles à saisir. Dans l’idéal, des préhensions variées, qui vont évoluer au fur et à mesure que vous les pivoterez et vous permettront d’ouvrir des voies intéressantes techniquement.

entre-prise-escalade-mur-debutants

Trous, pinces, mini bacs, pommeaux… Le rayon de courbure ne doit pas être trop marqué, afin que les doigts et la paume de la main viennent naturellement se poser sur la préhension et l’épouse. Ceci est particulièrement vrai chez les enfants, qui ont de toutes petites mains. Pour ces derniers, pensez aussi à choisir des formes aux préhensions rigolotes.

prise-escalade-enfants-debutants

De la grosse prise oui mais pas trop !

Attention à la taille des prises que vous achetez ! Surtout si vous encadrez sur une structure un peu ancienne, ou tout simplement qui imite le rocher, avec des fonds de plaque ou des moulures qui forment un support irrégulier et non rectiligne. En effet, il vous sera difficile d’y visser des prises dont la base a une surface importante. Car au moment où vous allez les serrer, elles vont rapidement se retrouver en porte à faux. Et casser.

prise-escalade-debutant-mur-copyrock

Donc, oubliez les gros volumes et les plats XXL, pourtant bien séduisants, mais plus adaptés à la pratique du bloc qu’à l’encadrement de grimpeurs débutants en collectivité. Optez plutôt pour des mini bacs, faciles à positionner quelle que soit la surface et qui seront également plus judicieux à utiliser avec des enfants, dont les petites mains ont parfois du mal à saisir de larges préhensions. Cela vous facilitera également la gestion du stockage et des longueurs de vis.

Les pieds

La taille des prises de pieds a aussi son importance. En collectivité, que ce soit en club ou en milieu scolaire, les grimpeurs que l’on encadre sont parfois amenés à évoluer en baskets. Il faut donc prévoir des prises de pieds plus grosses. Bref, de la prise pas trop difficile à griffer ou à gainer. Car même lorsque le grimpeur dispose de chaussons, son faible niveau technique risque de le conduire à poser le pied latéralement, sur la voûte plantaire. Et s’il utilise la pointe, la surface utilisable, en baskets, doit être plus conséquente.

prise-escalade-grimper-baskets-progresser-voies-bloc-débutants-SAE

De la couleur

Choisissez des couleurs vives ! Le grimpeur débutant éprouve déjà des difficultés à décrypter son itinéraire. Inutile de lui rajouter de la contrainte en rendant une prise impossible à discriminer sur le support. Rose vif, jaune fluo, vert flashy…  Les fabricants ne s’y trompent pas ! Ils proposent d’ailleurs moult coloris qui facilitent la lecture et donneront une touche esthétique à vos voies.

Texture

Le grain est important, également. Il ne doit pas être trop lisse. Et ce, pour deux raisons. D’une part, parce que le grimpeur débutant aurait plus de difficulté à serrer la prise. D’autre part, parce que le grain doit pouvoir encaisser les passages répétés que l’on observe en collectivité, avec des pieds pas forcément très propres. Et des lavages successifs.

prise-escalade-debutants-bac

Le prix

Last but not least, la question du prix se pose de manière cruciale ! Quand on a un budget serré et qu’il faut aussi le gérer en pensant au renouvèlement périodique des EPI, trouvez des packs de prises bien adaptées aux débutants et ce, à un tarif modique, c’est important ! Plusieurs fabricants en proposent. Volx, eXpression, Entre Prises… À La Fabrique verticale, on a repéré par exemple les packs FirstLine d’ArtLine, qui offrent une cinquantaine de prises variées pour un coût tout à fait raisonnable, moins de 160 euros avec la remise.

prise-escalade-debutant-artline-mur-enfants-progresser

Photos Olivier Broussouloux, Jonathan Vickers et coll. Entre Prises

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Clément dit :

    Et ne pas oublier que pour une main d’enfants, un bac très rond pour adulte se transforme en plat pour enfant, une bonne réglette est un bac et une pince large devient une pince xxl…

  2. JL Bonnivard dit :

    Tres bon sujet avec juste une petite precision en tant que professeur de PS et animateur de formation en escalade, il faut privilégier les prises plutôt typées mono préhension afin de ne pas induire de mouvements parasites qui ne seraient pas souhaités au niveau de l’apprentissage (surtout en EPS avec un public pas forcément demandeur…)

    • Olivier dit :

      Tout à fait d’accord Jean-Louis. Et les mono-préhensions sont peu évidentes à trouver (en tout cas des mono-préhensions utilisables par des enfants et/ou débutants), puisque ce type de prises a longtemps été développé plus en vue de l’ouverture en compétition. L’intérêt d’une gamme comme celle que nous évoquons dans l’article est justement que nous avons des mono-préhensions confortables sur des prises dont le volume n’est pas excessif (mieux pour la manutention et pour les petites mains) 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.