On a testé l’Arc’teryx Alpine Academy

arcteryx-alpine-academy-2016-fabrique-verticale
Malgré une météo capricieuse, la 5e édition de l’Arcteryx Alpine Academy a tenu ses promesses, en réunissant du 16 au 19 juin à Chamonix, 360 participants venus d’une vingtaine de pays différents. Au programme des festivités, ateliers pédagogiques, tests produits, séminaires, clean up day, projections de films de montagne, le tout dans une ambiance cosmopolite axée sur le partage d’expériences. Récit.

Curieuse de cette manifestation unique en son genre, La Fabrique Verticale a fait le déplacement à Chamonix cette année, pour assister à l’Arcteryx Alpine Academy 2016 et prendre part à plusieurs ateliers pédagogiques. Au fil des ans, l’Arcteryx Alpine Academy a su s’imposer comme un événement marquant du monde de l’alpinisme. Mais l’escalade n’est pas en reste, comme nous avons eu le plaisir de le découvrir.

laurence-guyon-bloc-col-montets-arcteryx-alpine-academy-chamonix-2016

Parmi les 40 ateliers proposés (acclimatation, orientation en montagne, introduction à la marche sur glacier, premiers secours, big walls, dry tooling, cascade de glace, etc), nous avons déniché un atelier Bouldering, animé par les bloqueuses Mina Leslie-Wujastyk et Vikky Weldon, et un autre, Grade 7, dédié aux techniques avancées en escalade, sous la houlette de Jonathan Siegrist et Nina Caprez. Des affiches bien alléchantes !

Le principe de ces ateliers est simplissime mais efficace : mettre en présence des pratiquants et des athlètes professionnels, pour favoriser l’apprentissage par le partage. Et la formule fonctionne à merveille, d’autant que pour assurer la sécurité et faciliter l’encadrement, les athlètes sont secondés par des guides de haute-montagne issus de la Compagnie des Guides de Chamonix ou de la compagnie Chamonix Experience, qui connaissent parfaitement les lieux.

alpine-academy-arcteryx-chamonix-2016

Arcteryx Alpine Academy, des blocs à gogo

Pour La Fabrique Verticale, rendez-vous était donc pris le samedi matin, au pied du téléphérique de l’Aiguille du Midi, pour l’atelier Bouldering. À peine le temps de faire le tour du village d’exposants (Petzl, Lyofood, Gore Tex, Suunto, MSR, Arcteryx) et de rejoindre notre petit groupe bardé de crashpads que déjà la caravane de bloqueurs s’ébranlait direction le col des Montets, pour une session ensoleillée entre les gouttes.

Une fois sur place, chacun trouve un projet à sa mesure et profite de la variété des passages pour parfaire sa technique. Dans une ambiance relax, les athlètes prodiguent leurs conseils aux participants, tandis que les guides (Lionel Bonano et Eric Jamet) dégottent des blocs adaptés à chacun en termes de niveau. Pour Mina Leslie Wujastyk et Vikky Weldon, athlètes Arcteryx, ces ateliers sont une belle occasion de transmettre leur expérience.

arcteryx-alpine-academy-workshop-bouldering

“On fonctionne par petits groupes, expliquent Mina et Vikky, c’est plus facile d’observer les grimpeurs et de leur donner des conseils immédiatement utilisables”. C’est exactement ce que ressentent Luc Veya, et son amie Naïc Grandjean, qui avaient déjà pris part à l’Arcteryx Alpine Academy l’an passé. Le courant passe bien et pour leur première session de bloc en extérieur, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils se régalent.

progresser-bloc-plaisir-fabrique-verticale-alpine-cacademy-arcteryx

Les belles éclaircies de l’après-midi permettent aussi à un grimpeur américain, Mat Graham, d’enchaîner son premier 6B bloc. L’émotion est palpable lorsqu’après avoir sorti le bloc, il explique qu’il est vétéran des Marine’s, atteint d’un syndrome post-traumatique, et que l’escalade est avant tout pour lui une manière de reprendre pied, de chasser ses mauvais démons. Tout s’apaise pour lui quand il grimpe, plus rien d’autre n’existe que les prises à serrer ! Une belle leçon pour chacun des grimpeurs présents, comme quoi la pédagogie n’est pas à sens unique, et c’est aussi ce qui est chouette à l’Arcteryx Alpine Academy.

bouldering-arcteryx-alpine-academy-2016

Arcteryx Alpine Academy, des croix en falaise !

Le lendemain, rebelote. La soirée de films de montagne, projetés dans une ambiance aussi humide que frisquette, n’a pas entamé le moral des participants, bien au contraire. Tout se passe comme si la motivation de Nina Caprez et Cédric Lachat à Orbayu avait contaminé tous les membres de l’Arcteryx Alpine Academy. Comme si la beauté des paysages traversés par le Maewan les avait définitivement guronsés ! Car malgré la météo cosi cosi, tout le monde est au rendez-vous.

jonathan-siegrist-arcteryx-alpine-academy-2016-workshop-grade7-fabrique-verticale

Direction la falaise cette fois, en compagnie de Jonathan Siegrist et de Nina Caprez, pour un atelier dédié aux techniques d’escalade avancées. Le principe est le même que pour le bloc. Le groupe est composé d’une dizaine de grimpeurs, différents de ceux de la veille, car le brassage est grand à l’Arcteryx Alpine Academy. C’est d’ailleurs l’un des autres points forts de cette manifestation ! En pratiquant moult activités au cours des 4 jours, nombreuses sont les occasions de lier connaissance et d’échanger sans répit.

arcteryx-alpine-academy-2016-progresser-escalade

Pour cet atelier Grade 7, nos deux guides, Patrick Pessi et Greg Sauget, nous conduisent à la falaise du Fayet, les averses étant de la partie. Ce n’est peut-être pas le plus beau spot de la terre, mais suffisamment déversant et riche en lignes adaptées au niveau de chacun. Sur place, Jonathan s’investit à 200% pour monter les dégaines, repérer les méthodes, donner les petits tips qui vont bien. Nina explique pour sa part sa philosophie de l’escalade et parle de manière très inspirante du flow.

nina-caprez-arcteryx-alpine-academy

Arcteryx Alpine Academy, échanges et diversité

Ce sont la convivialité, la large gamme de situations proposées et le professionnalisme des intervenants qui font le succès de l’événement. L’Arcteryx Alpine Academy, c’est l’occasion d’approfondir ses connaissances en escalade et en alpinisme, en petits groupes, avec une offre hallucinante de contenus et surtout les conseils avisés de grimpeurs pros. Nous reviendrons sans doute l’année prochaine, histoire de tester d’autres ateliers, pourquoi pas le dry tooling ou les manips de big walls ? Car on a toujours à apprendre et à découvrir !

Vous aimerez aussi...

Pas de réponses

  1. 14 février 2018

    […] simply Climbing is the best way to improve. In this article Jonathan Sigriest explains that the most effective way to improve your climbing is to simply climb. It seems to easy […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.