Scorpion 2 : test du nouveau harnais escalade Edelweiss

scorpion-edelweiss-harnais-escalade
Scorpion ? Comme le signe astral ? Hum… Pas vraiment ! Plusieurs modèles de harnais ont fait leur apparition sur le marché cette année. Et La Fabrique verticale a choisi de vous présenter un modèle qui gagne à être connu, le Scorpion 2 de la marque Edelweiss. Un harnais entièrement réglable, dédié à l’escalade sportive. Voici nos impressions.

Le Scorpion 2 au banc d’essai. Parmi les fabricants de matériel d’escalade, Edelweiss fait un peu figure d’outsider. Petit déficit d’image face aux gros mastodontes du marché ? Question de distribution ? Difficile à dire… Toujours est-il que ce n’est peut-être pas une marque vers laquelle on va spontanément se tourner. Pourtant Edelweiss a accompagné l’histoire de l’escalade et de l’alpinisme par toute une série d’innovations. En particulier dans le domaine de la corde, qui est son cœur de métier.

edelweiss-ropes-corde-escalade

En effet, Edelweiss est à l’origine de la première corde à construction âme et gaine, en 1953. Elle a également développé des traitements imperméabilisants, et ce dès les années 1970, en partenariat avec Reinold Messner. Enfin, on lui doit la première corde à supporter une chute de facteur 2 sur une arête tranchante, dans les années 80. Bref, la marque autrichienne a de la bouteille ! Et du savoir-faire, y compris dans la conception des harnais.

So what ? Faudrait-il la délaisser, au prétexte qu’elle se la joue modeste ? Et qu’elle n’inonde pas les linéaires des magasins de grimpe ? Certainement pas, et ce d’autant plus qu’elle a aujourd’hui rejoint le giron tricolore. À La Fabrique verticale, en tout cas, on a eu envie de tester ! Et ayant déjà eu l’occasion d’essayer les cordes, on s’est tournés spontanément vers les harnais. Le choix s’est porté vers un de ses tout derniers modèles, sorti au printemps 2018, le Scorpion 2.

scorpion-harnais-escalade-baudrier-grimpe-edelweiss

Premier contact

Le harnais Scorpion 2 d’Edelweiss est livré dans une housse cossue, un peu volumineuse peut-être, mais qui protège bien le matériel et le laisse respirer, grâce à sa conception en filet. En le sortant de la housse, on est séduit par le joli coloris, jaune et orangé. Et par sa conception super épurée. Le modèle reste relativement léger, en tout cas pour un harnais réglable. Il n’accuse qu’un petit 350g sur la balance, ce qui est tout à fait honnête 😉

harnais-scorpion-edelweiss-test-materiel-escalade

Au premier coup d’œil, on voit que les cuisses et la ceinture sont larges et souples. Elles semblent assez fines. Pas de rembourrage superflu. On semble dans une construction un peu du même type que celle du harnais Rebel soft de Beal, que nous vous avons présenté il y a peu. Et qui, l’eusses-tu cru, s’était avéré plus confortable que ne le laisser présager la faible épaisseur de ses matériaux.

Confort et facilité de réglage

Pour mettre en place le harnais, on a 6 boucles de réglages. Deux, symétriques, au niveau de la ceinture, qu’on manipule aisément, d’une main, à droite et à gauche, afin de centrer parfaitement le pontet.

reglage-ceinture-harnais-scorpion-edelweiss-escalade

Et deux sur chacune des cuisses, complétés par une partie élastique, pour ajuster au mieux le réglage et éviter le pivotement, ce qui est toujours un peu pénible. Autre bon point : 2 élastiques indépendants relient les cuisses à la ceinture.

escalade-harnais-scorpion-edelweiss

Une fois enfilé et réglé, le Scorpion 2 reste bien en place. Les cuisses ne se décalent pas. De plus, de par sa conception, il épouse bien la région des lombaires, grâce à la légère échancrure située en haut et à l’arrière de la ceinture qui facilite bien le positionnement dans le dos. En suspension, le harnais est super confort. Et les cuisses, bien que larges, n’entravent pas les mouvements, lorsqu’on monte un pied très haut, par exemple.

escalade-harnais-edelweiss-scorpion-falaise-grimper

Pourquoi choisir un modèle réglable ?

Petite parenthèse 😉 Cela ne vous aura pas échappé : le Scorpion 2 d’Edelweiss est un modèle réglable en cuisses. Ce type de harnais n’est pas toujours privilégié par les grimpeurs de falaise qui lui préfèrent des modèles non réglables, souvent plus légers. Pourtant opter pour un modèle réglable n’a pas que des inconvénients 😉

Tout d’abord, les harnais réglables en cuisses et à la ceinture s’adaptent parfaitement à la morphologie du grimpeur. Raison pour laquelle ils sont d’ailleurs préférés par les collectivités. Donc, vous aurez un réglage tip top, ce qui n’est pas toujours le cas avec un modèle non réglable. En particulier si vous avez la malchance de vous situer entre deux tailles.

harnais-scorpion-edelweiss-materiel-escalade

Ensuite, si vous grimpez en extérieur tout au long de l’année, vous apprécierez de pouvoir ajuster les réglages en fonction de votre habillement. Pensez aux différentes épaisseurs de vêtements que vous portez l’hiver 😉 Enfin, autre avantage, si vous pratiquez également le ski de rando ou l’alpinisme, vous pourrez l’utiliser dans ces configurations, sans avoir à retirer vos skis ou vos crampons ! Fin de la parenthèse 😉

Disposer du matériel au harnais

Sur le plan de l’accessoirisation, RAS. Le Scorpion 2 dispose de 4 porte-matériel. Ils sont rigides mais restent mobiles, puisqu’ils se présentent sous la forme d’un renfort en plastique fixé sur une sangle. Deux sont situés à l’arrière et deux sur l’avant. Ils sont suffisamment spacieux pour accueillir les dégaines. Et éventuellement plus de matos, si on évolue par exemple en grandes voies. Leur forme, rigide, garantit un bon positionnement du matériel.

escalade-harnais-scorpion-edelweiss-porte-materiel-degaines

En résumé

Au niveau utilisation, nous avons apprécié le bon compromis entre confort et légèreté du Scorpion 2. C’est un harnais polyvalent qui peut même être utilisé dans une optique de performance en falaise. Mais peut aussi, pourquoi pas, constituer un premier achat. Les cuisses et la ceinture sont épaisses. Ce qui permet une bonne répartition de la charge, quand on est en suspension dans le harnais, après un vol ou pendant une descente en moulinette. Mais quand on grimpe, le Scorpion 2 sait se faire oublier !

escalade-harnais-scorpion-falaise

Au niveau solidité/robustesse, rien à redire a priori. Pas vu de réel point de faiblesse, en tout cas. Il faudra surveiller bien sûr comment vieillissent les porte-matériel en plastique, car ce type de conception peut réserver parfois de mauvaises surprises. Autre petit bémol, son coloris, jaune canari, qui est très joli mais le rend un peu salissant. Bref, il a les défauts de ses qualités 😉

En revanche, et puisqu’on parle chiffon, la couleur grise adoptée pour le pontet est une bonne idée. Elle permet de bien distinguer le pontet des boucles d’encordement et apporte donc un plus en termes de sécurité, s’il s’agit de votre premier harnais !

pontet-harnais-edelweiss-scorpion

Les plus

  • Le confort
  • La polyvalence

Les petits bémols

  • La couleur jolie, mais salissante
  • L’encombrement dans le sac

Plus d’infos sur le produit ici

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.