SmartBoard : La poutre du futur

Il y a quelques jours, le pôle France de Voiron (le lieu où s’entraîne le gratin français de la compétition) a reçu une livraison un peu spéciale. Celle de la première SmartBoard « officielle » !

SmartBoard ? Quezaco ?

La SmartBoard est une poutre qui préfigure sans nul doute les outils d’entraînement du futur. Son Papa, c’est Laurent Vigouroux, maître de conférence à l’Université Aix-Marseille. Souvenez-vous, nous avons déjà parlé de ses travaux sur la Fabrique Verticale ici ou ici. Laurent a donc travaillé pendant pas moins de 5 ans sur son développement. Et elle fait l’objet d’un brevet. Sa particularité ? Eh bien elle est instrumentée.

smartboard et ipad-plusieurs profondeurs de prises sur la poutre connectée

C’est-à-dire qu’elle est équipée de capteurs de force. Ceux-ci permettent grâce à une application sur tablette de réaliser d’abord du testing, puis des exercices d’entraînement. Les données des capteurs de force sont transmises en bluetooth à la tablette qui les analyse, les traite et fournit des scores.

score smartboard-suivi de séance sur la poutre connectée

La SmartBoard : pour le profilage et l’entraînement

Ainsi, grâce à cet engin, on va recueillir un grand nombre de données physiologiques et biomécaniques essentielles pour le grimpeur. Force dans les doigts, résistance et endurance des avant-bras, puissance des bras, rapport poids /puissance, dissymétries sont autant de paramètres qui aideront à bien cerner les profils de chacun et comprendre ses besoins. Et puis cette poutre permet également de faire du suivi d’entraînement et de constituer des exercices appropriés/personnalisés. Lors des séances, le retour en feed-back de la force que l’on exerce sur la prise est immédiat.

Cela change complètement l’aspect « besogneux » « stakhanoviste » de la poutre pour en faire un outil ludique et enthousiasmant.

Dixit Laurent, qui n’arrête plus de jouer dessus !
smartboard-grimpeur en suspension-entraînement avec poutre connectée

La FFME, une fédération connectée

Mais revenons à Voiron. La FFME a donc obtenu du ministère des sports un financement pour s’équiper de 2 exemplaires de SmartBoard. L’objectif est clairement d’optimiser les systèmes de détection et de profilage des qualités des athlètes d’une part, de disposer de méthodes modernes et connectées et pour l’entraînement d’autre part. En somme, ce projet met la FFME sur le chemin de la rationalisation de ses approches d’entrainement. Et si elle est la première à s’équiper de ce système, il est fort à parier que d’autres lui emboitent le pas. L’échéance olympique fait bien bouger certaines lignes !

entraîneur et grimpeuse-smartboard - gestion de l'entraînement

La SmartBoard, un outil pour tous !

Les plus geeks d’entre vous pourront objecter qu’il existe déjà des outils connectés dans le monde merveilleux des poutres. En effet nous vous avions parlé du système Kraftolizer. Mais ce dispositif ne nous avait pas paru très abouti et surtout ressemblait encore plus à un appareillage de laboratoire qu’à un agrès. Bref pas très glamour sur la forme, et avec bien moins de fonctionnalités que la SmartBoard. Quant à la Zlagboard, on n’est clairement pas dans la même dimension. Ce n’est finalement qu’un chronomètre qui se déclenche – ou pas – grâce à l’accéléromètre de votre smartphone. On est plus là dans le gadget surfant sur la mode du #partage-tes-temps-de-suspension sur les réseaux sociaux.

smartboard, poutre d'entraînement à l'escalade, connectée

Enfin, d’ici quelques mois sortira une version commercialisée en direction des salles d’escalade. Alors restés connectés et parlez-en aux gérants de votre bourrinoir préféré !

Retrouvez toutes les informations sur cette superbe nouveauté en vous rendant directement sur le site SmartBoard, par ici !

Et pour en savoir plus sur les travaux de Laurent Vigouroux, c’est par (en Anglais) !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.