Les enfants et l’escalade : misez sur le jeu avant tout !

enfants-escalade-fabrique-verticale
C’est la rentrée. Pourquoi ne pas mettre vos enfants à l’escalade ? Attention, toutefois, l’enfant n’est pas un adulte en miniature. Inutile donc de vouloir transposer telles quelles les séances des plus grands. L’escalade doit être abordée avec mesure, en axant la pratique sur le développement des capacités motrices, le sens de l’équilibre et bien sûr le jeu !

En s’appuyant sur leur envie de s’amuser et d’explorer leur environnement, il est facile d’améliorer le sens de l’équilibre des enfants et de les faire progresser très vite. Car ils sont doués par nature ! L’enfance constitue en effet une période privilégiée pour les apprentissages moteurs. Il est d’ailleurs extrêmement difficile voire impossible de rattraper plus tard ce qui n’a pas été abordé à ce moment-là.

Deux constats, tout d’abord

  • L’entraînabilité des qualités gestuelles et de la technique diminue avec l’âge, c’est-à-dire qu’il devient beaucoup plus problématique d’apprendre un nouveau sport, ou de nouvelles techniques corporelles, lorsque l’on est adulte.
  • Les personnes qui ont réalisé beaucoup d’activités physiques, notamment à forte composante de technique et de coordination étant jeunes, apprennent ensuite plus rapidement de nouveaux gestes et corrigent plus facilement leurs défauts. Ils ont une meilleure conscience corporelle.

enfants-escalade-fabrique-verticale-jeux

Des objectifs ciblés et progressifs

Chez les enfants tout jeunes, de moins de 7 ans, la notion d’entraînement n’a pas réellement de sens. Pour organiser au mieux la pratique physique des enfants et envisager des objectifs d’apprentissage technique cohérents et surtout réalisables, il faut tenir compte des étapes de maturation du système nerveux et du développement biologique.

Cependant il est possible de leur faire appréhender un très grand nombre d’habilités motrices, en les faisant participer à des activités très différentes. Sur le plan moteur, la période située ente 7 et 11 ans est la période clef, un âge d’or lors duquel s’opère le remaniement des modes de contrôle nerveux du mouvement. Cette phase est donc optimale pour l’apprentissage sportif, puisque les enfants sont alors très perméables à toute nouvelle acquisition.

Concrètement, les enfants sont alors tout à fait capables d’accéder aux principes d’équilibration, de précision des appuis et des préhensions, ainsi qu’à des gestes nécessitant des niveaux déjà élevés de coordination comme les jetés par exemple.

Après 11 ans, certains problèmes sont susceptibles d’apparaître, en raison de la forte croissance qui accompagne le début de la puberté. Les différences interindividuelles sont cependant fortes et il serait délicat de vouloir établir cet état de fait comme règle générale.

enfants-escalade-jeux-fabrique-verticale-progresser

Quelques jeux pour les enfants

En traversée, en bas d’un mur ou sur des blocs aux profils verticaux ou en dalle

Main dans la main
Deux par deux, se déplacer sur le mur, en se tenant par la main. Possibilité d’organiser des courses par équipes, en chronométrant le temps réalisé par chaque équipe de deux, sur un parcours donnés.

L’arche de Noé
Chaque enfant traverse sur le mur, pour rejoindre l’arche de Noé, symbolisée par un tapis situé à l’une des extrémités du mur. Chacun tente d’imiter les gestes d’un animal : singe, lézard, etc…

Le foulard
Un foulard est accroché en hauteur. Se joue à deux, ou par équipes d’enfants de nombre pair. Chaque enfant part de l’une des extrémités du mur et cherche à décrocher le foulard le premier. Peut aussi se pratiquer en moulinette, pour inciter à monter plus haut et décentrer l’enfant de sa peur du vide.

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. Romain dit :

    Très bon article sur l’impérieuse nécessité de rester ludique avec les enfants. L’assurage, les techniques de sécurité n’ont aucun intérêt pour eux, qui doivent rester dans le mouvement. On peut aussi penser à plein d’autres jeux et variantes de ceux, très sympas, proposés par LFV: éparpiller des pièces de puzzle sur le mur, grimper pour les récupérer puis les assembler (en équipe),idem avec des lettres pour reconstituer les prénoms des enfants; Positionner les enfants sur le mur et se faire passer une balle, ou deux, ou plusieurs objets pour travailler l’équilibre et la « réorganisation », etc… Merci et bon anniversaire à LFV !

  2. f dit :

    Article sympa mais je trouve dommage de faire figurer les enfants avec de la magnésie. Ils en ont nettement moins besoin que les adultes, et je trouve que ça serait intéressant de montrer des personnes qui grimpent sans (pour ne pas faire croire aux novices que c’est indispensable). La magnésie n’est pas sans effets négatifs pour l’environnement (elle est déconseillée sur le grès de Bleau), ni pour les prises, sans parler des voies respiratoires…
    De même, l’expérience montre qu’on peut aborder la grimpe en tête dès 5 ou 6 ans – à 7 ans sans aucun problème en tout cas. Eviter d’initier les gens avec la moulinette peut leur faire gagner beaucoup de temps…

  1. 18 septembre 2017

    […] développement des capacités motrices, le sens de l’équilibre et bien sûr le jeu ! Retrouvez ici des jeux adaptés aux […]

  2. 21 septembre 2017

    […] votre enfant démarre l’escalade cette année, nous ne saurions trop vous recommander l’achat d’un casque, adapté à sa taille […]

  3. 22 septembre 2017

    […] avez décidé d’inscrire votre enfant à l’escalade. Excellente idée, c’est à la fois ludique et éducatif. Voici un rapide tour d’horizon des équipements bien utiles à lui acheter pour commencer. Il y […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *