Anticiper la reprise de l’escalade : est-ce une bonne stratégie ?

anticiper la reprise escalade en exterieur

Avec la perspective du déconfinement le 11 mai, les grimpeurs commencent à envisager une reprise de l’escalade. Même si, pour l’instant, rien n’est acquis. Bien sûr, dans les départements classés en “vert”, on devrait logiquement pouvoir grimper en extérieur. Mais seulement si le Ministère des Sports autorise officiellement la pratique de l’escalade. Quoiqu’il en soit, il n’est pas inutile de réfléchir pour anticiper la reprise. Afin d’éviter les déconvenues.

En préambule, précisons tout d’abord que bien évidemment, tout ce qui suit ne vaut que si le déconfinement a bel et bien lieu le 11 mai. Là dessus, on en saura plus le jeudi 7. Par ailleurs, ce qui suit ne vaut aussi que si l’escalade est à nouveau autorisée à partir du 11 mai, ce que tout le monde a l’air de tenir pour acquis. Mais qui n’est peut-être pas si évident…

En fait, pour faire court, la FFME a été consultée par le Ministère des Sports afin de proposer un plan de déconfinement pour les activités montagne et escalade (en extérieur et en salle), que ce soit pour les amateurs licenciés ou pour le haut niveau. Contactée hier par La Fabrique verticale, la fédération nous a affirmé “attendre maintenant les directives du Ministère”…

Les infos officielles

À vrai dire, pour l’instant, tout est suspendu à l’attente de la décision du Ministère des Sports concernant la liste officielle (et complète) des sports qui vont être autorisés ou non. Car voici les seules informations qu’a données le Ministère pour le moment pour la pratique d’une activité sportive individuelle en plein air à partir du 11 mai :

  • Sans limitation de durée de pratique
  • Sans attestation
  • Dans une limite de distance du domicile inférieure à 100 km
  • En limitant les rassemblements à 10 personnes maximum
  • En extérieur

Les critères de distanciation spécifiques entre les personnes seront les suivantes :

  • 10 m entre deux personnes pour les activités type vélo ou jogging
  • une distance physique suffisante pour les activités en plein air type tennis, yoga, fitness par exemple (4m2 préconisés entre deux pratiquants)

L’escalade sera-t-elle réellement autorisée ?

Les activités sportives qui ne permettent pas cette distanciation (sports collectifs, sport de combat) ne pourront pas reprendre dans l’immédiat. Cela étant dit, il ne vous aura pas échappé que rien d’officiel n’a été dit concernant l’escalade. Le bloc est sans conteste une activité individuelle. L’escalade en falaise, en binôme, c’est déjà plus sujet à interprétation…

Concrètement, et ce sont les seuls éléments tangibles dont on dispose pour le moment, le Ministère des Sports a juste répondu à une question sur Twitter. Et a dit qu’en effet, l’escalade répondait aux critères posés pour le déconfinement. Ce qui semble un préalable déjà intéressant. Mais sur un plan pratique, on ne sait pas encore si l’escalade figurera réellement sur cette fameuse liste des sports autorisés ou non.

escalade-ministère

Beaucoup de points d’interrogations…

Par ailleurs, on ne sait pas non plus quelles pourront être les restrictions à l’échelon local, en fonction des arrêtés préfectoraux pour la fréquentation des sites en extérieur. On ne sait pas non plus si les propositions qui ont été faites ces jours-ci par la FFME dans son plan de déconfinement vont être validées ou pas. Bref il y a encore beaucoup de points d’interrogation !!!!

Par ailleurs, dans l’hypothèse où l’escalade en falaise serait autorisée, mais que les grimpeurs ne respecteraient pas la règle des 10 personnes maximum sur les sites, il y a fort à parier qu’il y aurait rapidement un retour de bâton. Il semble donc nécessaire de dire à la communauté qu’il va falloir sérieusement se responsabiliser ! S’auto discipliner, suivre des règles de bonne pratique, sous peine de se voir à nouveau privé de notre activité préférée…

Anticiper la reprise : quid de l’entraînement en phase de confinement ?

Ceci étant dit, à première vue, anticiper la reprise, c’est quand même nécessaire. Car cette dernière risque d’être quelque peu ingrate, quel que soit le moment où elle interviendra. Conformément à toute reprise qui se respecte 😉 Dans l’ensemble, cela passe d’abord par un bilan de ce qui a été fait pendant le confinement. Car en fin de compte, c’est ce qui va permettre de mettre en place une stratégie de reprise efficace.

Tout d’abord, il est probable qu’à la faveur du confinement, vous ayez constaté une grosse progression physique, sur vos temps de suspension à la poutre, par exemple, ou encore sur votre capacité à tracter ou à faire la planche. C’est tout le mal qu’on vous souhaite en tout cas. Surtout si vous avez enquillé les séances de poutre et de gainage.

anticiper la reprise entrainement gainage anneaux confinement escalade

Toutefois, attention ! Mis à part pour les happy few qui possèdent un pan à la maison, il va falloir transférer ces acquis en escalade. Et réapprendre à poser les pieds 😉 Surtout dans la perspective de l’escalade en extérieur. Car la majeure partie de nos entraînements se sont faits no foot, à la poutre ou à la barre, avec pas ou peu d’escalade à proprement parler.

En cas d’entrainement minimaliste ?

Parfois, l’entrainement a pu se résumer seulement à des circuits d’abdos au sol, pour ceux qui disposaient de peu de matériel. Enfin, pour certains, l’entraînement a totalement disparu du quotidien, par manque d’énergie ou de motivation. En effet, il a pu être parfois difficile d’échapper aux baisses de moral et à la perte du sens, quand le confinement a commencé à durer un peu trop longtemps. Avez-vous déprimé à la simple idée des falaises désertées et des salles vides de tout pratiquant ? “Quand te reverrai-je, pays merveilleux” 😉 ?

salle escalade vide confinement covid-19

À la lumière de ce qui précède, selon la quantité et la qualité de l’entrainement que vous avez pu maintenir pendant la période de confinement, les stratégies de reprise vont être, bien sûr, différentes. Il est bien évident que si vous avez pu continuer à grimper, il vous faudra moins de temps pour reprendre des sensations. Si au contraire, vous avez lâché l’affaire, il faudra s’armer de patience.

Progressivité, régularité, alternance : anticiper la reprise intelligemment

Toutefois, et quel que soit le contenu de votre entrainement dans la période qui vient de s’écouler, vous pouvez commencer à réfléchir à quelques règles de base qui s’appliquent. Que vous ayez breaké ou non. En particulier, pensez aux fameuses règles de progressivité, de régularité et d’alternance. Elles sont valables en voie, comme pour le bloc.

anticiper la reprise escalade de bloc

En résumé, cela passe par :

  • pour la progressivité : reprendre doucement et augmenter petit à petit les doses, jusqu’à revenir à vos anciennes références en termes de cotation, durée des séances, temps de pratique hebdomadaire…
  • pour la régularité : être patient et envisager les choses dans une logique de moyen à long terme. C’est-à-dire, encore une fois, partir doucement, dans l’idée de pouvoir durer. Plutôt qu’être tout feu tout flammes au début au risque de voir sa motivation s’étioler au fur et à mesure.
  • enfin, pour l’alternance : varier les types de séance, justement pour maintenir un haut niveau de motivation et éviter la monotonie. Également, pour ne pas solliciter à outrance l’organisme dans un régime d’entraînement particulier et risquer la blessure.

Anticiper la reprise : nos conseils en amont

Dans cette période incertaine, où les perspectives de regrimper se dessinent à nouveau, mais où on n’a pas encore eu l’occasion de ré-enfiler les chaussons, vous pouvez explorer plusieurs pistes pour anticiper la reprise sereinement :

escalade resistance poutre series de suspensions
  • sur le plan physique, sortir des exercices purement axés sur la force et réintroduire une part de résistance. C’est possible à la poutre par exemple, pour éviter de se retrouver avec de trop grosses bouteilles lors de la reprise en falaise.
  • sur un plan tactique et mental, utiliser tous les outils de visualisation possibles et imaginables. Repenser à des voies ou des blocs déjà faits. Pour réactiver nos schémas mentaux et s’appuyer sur nos expériences passées pour retrouver des sensations et des états propices à la performance.
  • enfin, sur un plan technique, multiplier les exercices et postures d’équilibre, par exemple par le biais du yoga ou en pratiquant sur des supports instables, comme un balance disc. Jouer sur le facteur souplesse également.

Nos conseils pour une reprise progressive quand nous pourrons à nouveau pratiquer

  • opter dans un premier temps pour des efforts longs et peu intenses (volume de voies ou de blocs faciles)
  • augmenter progressivement le nombre et la durée de nos séances hebdomadaires
  • axer sur la technique en variant les styles
  • en profiter pour faire des exercices axés sur l’équilibre, la souplesse, la pose des pied, cette fois-ci en situation

En conclusion, nous vous conseillons aussi deux articles que nous avions déjà consacrés à la reprise en escalade. Le premier portait sur la reprise après les fêtes de Noël. Dans le second, nous évoquions la reprise de septembre, après les vacances d’été. Mais les règles de base qui y sont présentées sont valables aussi après le confinement.

Nous vous renvoyons aussi au témoignage de la grimpeuse Emily Harrington : Revenir en forme après un break

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.