Bäm! board : bascule avec moi !

Bäm! board poutre escalade entraînement hanging board
Petite nouvelle sur le segment de la poutre en bois, la Bäm! board se présente un peu comme un OGNI (Objet Grimpant Non Identifié). Minimaliste, elle a pourtant de nombreux atouts pour séduire et faire sa place sur ce marché de niche, déjà dominé par les fameuses Beastmaker. La Fabrique verticale l’a testée pour vous en avant-première. Impressions.

La Bäm! board est la première poutre entièrement modulable, qui s’ajuste à votre niveau de force et vous suit tout au long de votre progression. C’est le grimpeur américain Ben Spannuth qui est à l’origine de ce concept. Bien qu’il ait plusieurs 9a à son actif, Ben ne s’inscrit pas dans une logique élitiste. C’est pourquoi il a réfléchi à un outil qui soit utilisable aussi bien par un grimpeur débutant que par un grimpeur expert, et ce simultanément !

D’où le nom de la poutre, Bäm!, qui est le mot utilisé en allemand par les grimpeurs pour s’encourager (comme notre “Allez !” ou le “Venga !” espagnol). C’est dire si la notion de partage est au cœur du produit. Ainsi, même si vous êtes plusieurs grimpeurs de niveau hétérogène, vous pourrez vous entraîner ensemble, sur le même outil, grâce à sa grande modularité. Et chacun pourra gagner de la force dans les doigts et repousser ses limites en suspension.

Le concept est simplissime, encore fallait-il y penser ! La Bäm! board est dotée d’un axe de rotation qui permet de basculer progressivement l’ensemble de la poutre de 0° à 30°. 4 inclinaisons sont possibles, ce qui rend les prises de plus en plus difficiles à tenir (en particulier les plats situés en haut de la poutre, mais aussi les réglettes juste en dessous qui deviennent plus pentues et donc plus ardues à serrer). Une planche fine a été placée au dos et dépasse légèrement, pour empêcher la saisie du haut de la poutre quand on l’incline.

_DSC4125

Autre possibilité pour adapter le niveau de difficulté de la poutre au niveau de force des différents grimpeurs : une cale en bois, une sorte d’insert, qui permet de régler la profondeur des prises et des réglettes. Elle offre une latitude de réglage allant de 3,5cm à 0,5cm. Insérée à l’intérieur du dispositif, elle navigue grâce à des molettes situées sous la poutre. Ainsi vous pouvez régler au millimètre près la taille de la prise sur laquelle vous allez vous suspendre. Ingénieux, non ?

réglage micrométrique de la profondeur des réglettes sur la Bäm Board

Variété des préhensions

Bien que relativement petite et compacte, la Bäm! board offre pas mal de possibilités au niveau des préhensions. Une série de trois plats bien ergonomiques en haut de la poutre, avec des angles variés, devrait réjouir les amoureux des pentes de la Beastmaker 2000 et ne pas trop les dépayser. Au fur et à mesure qu’on incline la bête, on peut soit les pincer avec le pouce sous la poutre, soit jouer à fond le jeu des plats. Idéal pour gagner en force de contact !

Sous les plats, on a une rangée de prises permettant de travailler soit en arqué soit en tendu, avec des trous pour progresser en mono, bi ou tri-doigts. L’encoche qui a été prévue dans la cale destinée à régler la profondeur des prises est une bonne idée : elle permet au majeur de se positionner parfaitement par rapport à l’annulaire ou à l’index quand on se pend en bi ou en tri et de compenser ainsi la différence de longueur des doigts en tendu. À noter : il n’y a aucun bac sur la poutre, attention donc à l’échauffement !

Finitions et montage

Petit bémol peut-être, les finitions ne sont pas toujours tip top et on observe ça et là des traces de papier de verre à gros grain. Les prises (en particulier les mono-doigts) ne sont pas symétriques et surtout leur finition laisse à désirer : le fraisage des bords est irrégulier et pas forcément progressif là où justement cela le nécessiterait, ce qui nuit un peu au confort de la suspension sur ce type de préhension.

La fixation et le montage ne sont pas très intuitifs, heureusement une notice est fournie. Toute la difficulté consiste à respecter l’horizontalité de la poutre quand on la met en place, sachant qu’on ne peut pas poser le niveau à bulles dessus puisqu’on est amené à basculer la poutre vers l’avant pour passer la visseuse… Bref, bon courage ! “Si vous pouviez faire levier, je pourrai m’introduire”.

Quid de la fonctionnalité ?

Une fois en place, la poutre est bien fonctionnelle. Les réglages sont relativement commodes. Pas besoin d’outils. Pour ce qui est de l’inclinaison, on passe aisément et rapidement d’un angle à un autre, à l’aide de petites tiges métalliques aimantées, qui se fichent latéralement dans des trous prévus à cet effet. Pour ce qui de la profondeur des prises, c’est un peu moins pratique, car l’insert a un peu tendance à se positionner en diagonale si on ne tire pas de manière symétrique sur les deux molettes. Mais on prend vite le coup !

Les repères millimétriques situés sous la poutre permettent de mesurer précisément les progrès. En jouant sur les deux paramètres, inclinaison et profondeur, les possibilités de réglage sont infinies. C’est intéressant au niveau entraînement car on peut vraiment affiner la difficulté de l’exercice et trouver l’angle et/ou la taille critique pour rester dans un effort en isométrie maximale. Par exemple, on peut régler la poutre de manière à ne parvenir à se suspendre que 5 à 7 secondes, sans avoir à se lester ou au contraire à s’alléger avec des élastiques ou des contrepoids.

Les plus

  • La grande modularité
  • Le design esthétique et minimaliste
  • Livrée avec un gel After climb

Les moins

  • Absence de gros bac
  • Les finitions

En savoir plus

Le site du fabricant : www.bamclimbing.com

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Théo dit :

    Et le prix dans tout ça ?

  2. Spout dit :

    Si on ne peut pas poser le niveau à bulle, on l’utilise avant et on trace un trait au crayon 🙂

  1. 20 septembre 2016

    […] déjà présenté l’an passé une poutre inclinable basée sur le même principe : la Bäm Board. Mais la Revolverboard d’Antworks va plus loin. Elle ne se contente pas de proposer plusieurs […]

  2. 22 novembre 2018

    […] l’outil de mesure des performances Kraftolizer, la poutre connectée Zlagboard et la poutre inclinable Bämboard ont fait l’objet de tests poussés. Sans parler des modèles les plus connus : les […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.