Grimpeurs : avez-vous des déséquilibres musculaires ?

desequilibres-musculatures-escalade
Les déséquilibres, en terme de développement musculaire, sont fréquents chez les grimpeurs. Et sont source de blessure. Car on a tous un côté dominant. Un côté qu’on ressent comme étant plus fort. Avez-vous remarqué par exemple comme on a tendance à bloquer et à clipper toujours de la même main ? À serrer plus d’un côté ? Repérer et corriger les déséquilibres peut permettre non seulement de progresser mais de rester en bonne santé !

Déséquilibres : principales causes et risques

Les grimpeurs débutants sont les premiers touchés par les déséquilibres, surtout la première année. L’augmentation de la pratique, la fréquence de plus en plus rapprochée des séances, une progression en flèche et une motivation décuplée, ont pour conséquence un développement rapide de la masse musculaire. Notamment dans le tronc et les bras. Surtout si aucune activité physique n’était pratiquée auparavant. Ou tout au moins aucune activité sollicitant ces groupes musculaires.

desequilibres-musculaires-escalade-entrainement-bloc

Mais les grimpeurs plus expérimentés ne sont pas à l’abri pour autant. La répétition d’un même geste dans une voie ou un bloc que l’on travaille peut également générer des déséquilibres. On a également tendance à s’appuyer sur ses points forts. À inconsciemment les renforcer. Et donc à accroître encore le décalage entre le côté faible et le côté dominant.

Ces déséquilibres sont indirectement à l’origine de tendinites, de douleurs musculaires et même de postures inadéquates, qui peuvent générer des lombalgies ou des cervicalgies.

Identifier les déséquilibres

Identifier ces déséquilibres est le premier pas pour le corriger. Faites le point sur vos blessures passées. Toujours du même côté ? Toujours du même type ? Si vous avez du mal à identifier vos déséquilibres, n’hésitez pas à faire appel à un coach à votre salle. Il pourra observer votre posture et votre technique. Votre partenaire d’escalade peut aussi vous renseigner. Ou vous filmer. Afin d’évaluer si déséquilibres il y a.

Corriger un déséquilibre

Une fois le déséquilibre détecté, avant de chercher à le combler, l’idéal est de construire une base de force générale, basée sur le fonctionnement des chaînes dans leur globalité. Votre progression doit d’abord s’appuyer sur une prise de conscience du corps, en vous focalisant sur le mouvement fonctionnel. Pour cela, l’utilisation d’un balance disc ou d’un ballon suisse peuvent être intéressants.

desequilibres-musculaires-escalade-entrainement-balance-disc-swiss-ball

En résumé, et quel que soit l’outil envisagé, vous avez besoin d’apprendre le placement juste. Et de le répéter à basse intensité pour l’intégrer. Par exemple le placement de vos omoplates quand vous faites une traction. Ou de votre bassin quand vous faites du gainage. Ensuite prendra place un travail de fond sur les muscles antagonistes, la base pour corriger les déséquilibres.

Tous les exercices doivent être effectués de préférence à très faible charge, à poids de corps ou même si besoin allégé, pour que le mouvement soit parfaitement réalisé.

Retrouvez très prochainement la suite de notre dossier consacré aux déséquilibres avec des exercices spécifiques à mettre en place

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 13 novembre 2018

    […] d’être beaucoup plus performant, tout en restant en bonne santé ! Ainsi, pour compléter notre article consacré aux déséquilibres de développement musculaire, voici quelques exercices pratiques à […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.