Quelle est la puissance des grimpeurs ?

Lorsqu’on observe des compétitions de difficulté ou de bloc, il est aisé de constater que la palette gestuelle proposée aux bloqueurs tire fréquemment vers des mouvements dynamiques, puissants, explosifs. Certes, une rapide réflexion permet de conclure que les adeptes de l’escalade sur bloc développent leur force à un niveau supérieur que leurs collègues lactates (les grimpeurs de difficulté sont souvent qualifiés ainsi). Encore est-il nécessaire d’objectiver cette perception, en particulier à des fins de détection ou de progression.

C’est ce à quoi s’est attachée une équipe composée de Guillaume Laffaye, Jean-Michael Collin, Guillaume Levernier (tous les trois issus de l’Université Paris-sud) et Johnny Padulo (Faculté de médecine de Rome, Centre national de médecine et de science du sport de Tunis).

Ces chercheurs ont validé un test écologique mesurant la puissance du train supérieur, qui permet de distinguer des niveaux de grimpeurs, mais aussi leurs profils.

Les 34 participants de l’étude ont été répartis en trois groupes (débutants : niveau inférieur à 6a ; débrouillés : niveau situé entre 6c et 7b ; experts : niveau supérieur à 8a). En outre, les grimpeurs débrouillés et experts ont été regroupés en fonction de leur spécialité : bloc ou difficulté.

Le test

Le matériel utilisé pour le test était relativement simple : il s’agissait d’une planche graduée, placée dans un plan vertical, à la base de laquelle se trouvaient deux prises très franches. Équipés d’un accéléromètre, les grimpeurs, devaient effectuer un jeté à deux mains à partir de ces deux prises pour aller claquer la planche le plus haut possible. Chaque participant a réalisé ainsi trois jetés lors d’une première séance, puis trois autres une semaine plus tard (ceci afin de vérifier la reproductibilité des résultats).

Un test écologique afin de déterminer des profils de grimpeurs en fonction de leur puissance

Les mesures

Durant le test, plusieurs données ont été mesurées ou calculées : durée totale du mouvement, vitesse maximale atteinte, puissance pic et puissance normalisée (rapportée au poids) ; enfin un indice d’efficacité était fourni en calculant le rapport hauteur atteinte / durée du mouvement.

Quels résultats ?

Le test révèle tout d’abord un effet significatif du niveau de pratique sur les performances réalisées : la puissance normalisée exprimée par les experts est en effet de 30 à 40 % supérieure à celle des novices.

Lorsqu’on compare les résultats bruts des grimpeurs de difficulté et des bloqueurs, peu de différences apparaissent : certes les hauteurs atteintes par les bloqueurs sont en moyenne plus élevées (76,98 ± 11,3 cm vs. 61,27 ± 10,44 cm), leur puissance relative aussi (28,4 ± 7,55 W/kg vs. 23,4 ± 3,7) W/kg. Mais ces écarts ne sont pas significatifs sur le plan statistique.

En revanche, les vitesses atteintes  sont significativement supérieures chez les bloqueurs (1,81 ± 0,28 m/sec vs. 1,63 ± 0,59 m/sec).

Toutefois, une analyse plus poussée, en composantes principales a permis de mettre en évidence 4 profils de grimpeurs : « peu puissants » et « lents » ; « peu puissants » et « rapides » ; « puissants » et « lents » ; « puissants » et « rapides ».

Sans surprise, nos bloqueurs se regroupent dans cette dernière catégorie ; et les grimpeurs de difficulté se répartissent entre les profils « peu puissants », « lents » et « peu puissants », « rapides ».

 Conclusion

Les bloqueurs révèlent un profil explosif ; cela corrobore l’intuition évoquée au début de cet article. Mais, plus intéressant, cette étude montre aussi que l’expression de la force ou de la puissance dépend de la discipline : les grimpeurs de bloc doivent, pour être performants, développer des synergies musculaires, des coordinations spécifiques aux mouvements qui leur sont proposés. Comme quoi la force est aussi affaire de gestuelle.

 

Source : Laffaye G, Collin JM, Levernier G, Padulo J : Upper-limb power test in rock-climbing. Int J Sports Med. 2014 Jul;35(8) : 670-5

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.