Entraînement escalade : Maxgrip hybrid, encore plus légers !

maxgrip-max grip-test-outil-escalade-entrainement-grimpe
Les Maxgrip sont des outils d’entraînement originaux et innovants. Très légers, ils sont à mi chemin entre des anneaux et une poutre. Et permettent un travail en suspension, traction ou gainage. Or la jeune marque belge qui les a conçus, Max climbing, les propose désormais en version hybride. C’est-à-dire avec une fabrication qui allie bois et résine. La Fabrique verticale a eu envie de tester ce tout nouveau produit. Alors, résultat des courses ?

Compacts et portatifs, les Maxgrip sont LA bonne idée, parmi les agrès d’entraînement qui ont vu le jour ces dernières années. Nous vous les avions d’ailleurs déjà présentés. Car nous avions flashé sur ces outils fort ingénieux qui combinent les fonctionnalités d’une poutre et d’une paire de TRX. Légers et peu encombrants, ils peuvent en effet très facilement être glissés dans le sac. Et être utilisés, par exemple, pour l’échauffement en falaise. Mais aussi à la maison, pour s’entraîner sans encombrer l’espace. Le must !

max-grip maxgrip-agrès

Utilisé dehors, le côté transportable est bien appréciable quand on fréquente un spot où le ticket d’entrée est un peu élevé. Bref, quand il n’y a pas de voie suffisamment facile pour s’échauffer 😉 Ou encore en compétition, quand la salle d’isolement est bondée et minimaliste. Autre avantage des Maxgrip, toujours en lien avec leur légèreté et leur compacité : ils peuvent aussi être utilisés comme agrès de voyage. Par exemple, si vous partez en trip à l’étranger et que vous souhaitez pouvoir vous défouler un peu les jours où, malheureusement, vous prenez la pluie. Ou qu’il fait trop froid pour grimper dehors…

test-max grip-maxgrip-traction

Design et fonctionnalité

Au niveau de la forme, pas de surprise ! On retrouve sur les Maxgrip hybrid toutes les fonctionnalités que nous avions bien aimées sur la version en résine des Maxgrip. Seule la finition et l’esthétique changent. Nous sommes désormais sur un joli produit en bois clair, dont seule la partie externe reste résinée, pour plus de robustesse. Les amateurs de séance de poutre sur Beastmaker apprécieront !

Comme sur le modèle en résine, la forme si caractéristique, en S, de l’outil permet de bénéficier de multiples préhensions bien ergonomiques. Bac, tendue 4 doigts, semi-arquée plate, réglette arquée, pince et plat sont répartis de part et d’autre de l’agrès. Mais le touché, plus doux, en bois d’hévéa, use moins la peau des doigts que sur la version résine.

test-maxgrip-max grip-arqué

Revers de la médaille, mais c’est une constante sur tous les outils en bois (méga boules, hémisphères, prises en bois, burger, poutre en bois…), cela oblige à serrer les prises beaucoup plus ! Car c’est plus lisse. On ne peut pas tout avoir… Bref, n’essayez pas de vous laisser aller sur les bourrelets de peau, en jouant sur l’adhérence, comme sur la résine. C’est no way ! Finis les biscuits, vive le bourrinage ! Mais l’entraînement va plus payer, forcément.

plat-test-maxgrip-max grip

Installation

Les Maxgrip Hybrid s’installent très facilement à une branche d’arbre, à une barre ou sur le premier point d’une voie. Ils sont fournis avec un long bout de corde. Et des boucles de réglages simples à utiliser. Que vous souhaitiez vous en servir en position haute, pour faire des suspensions, en position médiane, pour faire des anneaux, ou bien encore en position basse, pour faire des pompes ou du gainage, les agrès se règlent rapidement et sans prise de tête.

test-maxgrip-max grip-montage

Le bois au service de la légèreté

Tandis que les Maxgrip classiques affichaient déjà sur la balance un poids super léger (1,6 kg la paire), les Maxgrip hybrides frôlent l’anorexie. Et battent tous les records en terme de légèreté : seulement 1,1 kg, soit une diminution de poids de près de 30% ! Voilà qui en fait, plus que jamais, l’outil d’entraînement portatif par excellence. D’autant que leur encombrement est plus que raisonnable (21,5 x 15 x 10,5 cm).

Le bois au service de la planète

Cerise sur le gâteau, l’essence de bois retenue pour la fabrication est éco-friendly. Il s’agit de bois d’hévéa. S’il a été choisi, c’est avant tout bien sûr parce que c’est un bois très stable. Car il est très sec et ne travaille pratiquement pas (ce n’est pas le cas d’autres essences comme le hêtre par exemple). Mais pour autant, la dimension écologique n’est pas absente de la démarche de Max climbing. Bien que l’idée de départ soit le bourrinage 😉

test-maxgrip-dips

La jeune marque belge a aussi été sensible au fait que ce bois provient de forêts de plantations gérées. Les hévéas sont en effet plantés en masse dans les plantations caoutchoutières pour la production du latex. Après environ 25 à 30 ans, la production de latex n’est plus économiquement rentable. Or, jusque dans les années 80 la plantation était brûlée parce que le bois ne se conservait pas.

Mais, maintenant, il existe un traitement qui assure une protection permanente du bois. Donc l’arbre d’hévéa est utilisé une fois que le cycle de production de latex est terminé. Tandis que les autres essences sont abattues essentiellement pour le bois. Désormais est utilisé ce qui était brûlé dans le passé d’où ce fort aspect écologique et environnemental.

Que faire sur les Maxgrip ?

Comme avec tous les agrès de ce type, les possibilités d’entraînement sont nombreuses. Depuis la suspension classique (à une ou deux mains), jusqu’au travail en blocage et en traction (en décalant la hauteur des deux agrès). En passant par tous les jeux possibles que l’on envisage classiquement aux anneaux ou aux TRX, en position haute ou basse (croix de fer, planches, pompes, écartés, dips, etc.).

test-maxgrip-max grip

La dimension mobile de l’agrès ajoute sans conteste un plus en matière d’entraînement, par rapport à une poutre. Car du fait de sa mobilité, elle sollicite tous les muscles stabilisateurs. Vous retrouverez ici toute une série de vidéos pour vous donner des idées. En résumé, on ajoute une pincée de travail en proprioception et les séances n’en ont que plus de saveur !

C’est donc un outil complet qui permet à la fois de progresser en gainage, en force doigts et en force bras. Pas de jaloux parmi vos groupes musculaires. Tous devraient recevoir leur petit lot de courbatures !

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.