Maxclimbing : de nouveaux outils d’entraînement à La Fabrique Verticale

max climbing - agrès-escalade
La jeune marque belge Maxclimbing arrive sur le marché avec de nouveaux outils d’entraînement plutôt originaux et innovants. La Fabrique verticale a voulu en savoir plus et s’est procuré les Maxgrips et les Rockblobs, les agrès phares de la gamme, pour les tester. Petit tour d’horizon des fonctionnalités de ces deux outils bien complémentaires.

Les Maxgrips et les Rockblobs de Maxclimbing sont des agrès portatifs d’entraînement. Ludiques et fonctionnels, ils se transportent facilement, se fixent à peu près partout et permettent à la fois un travail en suspension, en bras ou en gainage. Pour vous donner une petite idée du produit, ils se situent un peu sur le même créneau que les classiques Rock Rings de Metolius mais en beaucoup plus légers.

En les voyant, on pense aussi aux Gstrings ou à leurs équivalents en plastique chez Atomik, The Pull, que nous avons eu l’occasion de vous présenter au moment de notre calendrier de l’Avent. Bref, dans l’esprit, ils constituent une alternative intéressante à la poutre ou aux anneaux, dans la mesure où ils sont amovibles, transportables et peu encombrants.

maxclimbing-maxclimbing-test

Au sortir du carton

Commandés fin janvier, les agrès nous sont parvenus début février, juste à notre retour d’ISPO. Idéal pour se défouler après 3 jours de salon ! Les produits étaient bien emballés, sous un épais blister plastique, dans un carton propret, rempli de chips de polystyrène, pour le calage. Les Maxgrips et les Rockblobs de Maxclimbing ont donc parfaitement supporté le voyage entre la Belgique et la Corse. Pas de jetlag à déplorer, ni de choc sur les produits. Il y a même des petits porte-clefs goodies, sympa, glissé parmi les mousquetons et boucles de réglages !

maxclimbing-maxclimbing-accastillage-mousquetons-test-réglage

Au sortir du blister, nous constatons juste un léger petit filet en relief, qui correspond au joint du moule. Un peu dommage… Car même si ça ne gêne pas trop les préhensions et qu’on peut facilement l’éliminer au papier de verre, on s’attend toujours à des finitions impeccables. Bref, on pinaille, on pinaille, mais on passe bien vite à l’installation de nos nouveaux joujoux…

Le réglage

La fixation est extrêmement commode et le réglage fonctionnel. Les Maxgrips et les Rockblobs de Maxclimbing sont fournis avec un long bout de corde. Et des boucles de réglages simples à utiliser. Que vous souhaitiez vous en servir en position haute, pour faire des suspensions, en position médiane, pour faire des anneaux, ou bien encore en position basse, pour faire des pompes ou du gainage, les agrès se règlent rapidement et sans prise de tête.

dips-maxclimbing-test-entraînement

On peut les disposer tous les deux sur un même point d’ancrage. Par exemple sur le premier point d’une voie, en falaise, si on les prend pour l’échauffement. Ou bien sur une barre à traction, en faisant un nœud de cabestan (si on les utilise à la maison). On peut aussi, et c’est ce que nous sommes amusés à faire, les placer (toujours à l’aide de cabestan) sur une tringle à rideau, elle-même accrochée à un seul point. On joue alors encore sur un léger déséquilibre et un travail en proprioception.

Le design et les préhensions

Que ce soit pour les Maxgrips ou les Rockblobs, nous avons tout particulièrement apprécié le design et la conception. Le produit le plus populaire de la gamme, les Maxgrips, offrent 6 préhensions bien ergonomiques. Au programme : bac, tendue 4 doigts, semi-arquée plate, réglette arquée, pince et plat. Elles sont réparties de part et d’autre de l’agrès. Celui-ci a une forme de vaguelettes et peut basculer dans un sens ou dans l’autre.

Les Rockblobs, quant à elles, sont des boules, d’un diamètre de 9,5mm. Particularité amusante, elles sont creuses ! On peut donc également les utiliser dans leur partie interne, en tri ou en bi doigts (selon la grosseur de vos boudins). Et pas seulement en boules ou en plat, comme les classiques boules Lapis dont elles sont inspirées. En effet, grâce à un ingénieux système de bascule, et en reclipsant la corde qui passe à l’intérieur, on accède à de nouvelles préhensions, qui enrichissent bien le produit.

prehensions-maxclimbing-maxclimbing

La texture

Le grain est relativement fin et permet de s’entraîner régulièrement sans trop s’user la peau. Le revers de la médaille, comme toujours dans ces cas-là, c’est le caractère un peu plus glissant du support. On ne peut pas jouer sur la friction et il faut donc serrer un peu plus. Ce qui n’est pas un mal, finalement, car ça requiert plus de force et de concentration sur la préhension.

Les possibilités offertes

Les Maxgrips et les Rockblobs de Maxclimbing sont utilisables à l’échauffement, en falaise, en raison de leurs relatifs faible poids et encombrement, qui autorise à les prendre dans le sac. On peut aussi s’en servir à l’entraînement, à la maison, pour développer la force (en doigts, en bras ou en gainage). Car les variations sont quasi infinies.

Comme avec tous les agrès de ce type, les possibilités d’entraînement sont nombreuses. Depuis la suspension classique (à une ou deux mains), jusqu’au travail en blocage et en traction (en décalant la hauteur des deux agrès). En passant par tous les jeux possibles que l’on envisage classiquement aux anneaux ou aux TRX, en position haute ou basse (croix de fer, planches, pompes, écartés, etc.).

gainage-maxclimbing-max climbing

La dimension mobile de l’agrès ajoute sans conteste un plus en matière d’entraînement, par rapport à une poutre, car elle sollicite tous les muscles stabilisateurs. On ajoute une pincée de travail en proprioception et les séances n’en ont que plus de saveur !

Les plus

La légèreté
La polyvalence
Le prix

Les moins

La finition

Où acheter ?

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Ferrari dit :

    Pourriez vous proposer des exercices à réaliser à l’aide de ces agrès ?

  2. Gaby dit :

    J’en connais qui ont essayé de se pendre sur une tringle à rideaux, ils ont eu des problèmes ;o)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *